noOne

Le studio noOne s’inspire de Love, Death and Robots et dévoile ses courts-métrages

En cotobre dernier, nous vous présentions noOne, un nouveau studio français spécialisé en animation 3D et motion capture.

Depuis, l’équipe n’a pas chômé et a même lancé quelques projets non commerciaux. S’inspirant de la série d’animation Love, Death and Robots, noOne souhaite réaliser régulièrement des courts-métrages. D’abord en s’appuyant sur sa propre équipe de réalisation puis, si le concept trouve son audience, en partenariat avec des réalisateurs et réalisatrices externes qui pourraient venir proposer leurs univers et concepts.

En pratique, l’animation des deux premiers épisodes mêle animations de Mixamo et motion capture (via la combinaison de motion capture Rokoko). Last One Standing a ainsi pu être bouclé en 2 semaines (une pour le travail, la seconde en rendu), l’objectif étant de sortir un court par mois.

Bien évidemment, admet noOne, avec de tels délais les courts ne sont évidemment pas au niveau de ce que peuvent produire certains studios (dont les équipes de Love, Death and Robots), mais l’équipe est tout de même très fière du résultat.

Le réalisateur Clément Martin alias Lemo donne quelques précisions concernant l’approche et les délais :

Petit disclaimer : l’idée n’est pas de cracher sur les studios qui peuvent mettre de 3 à 6 mois pour faire des trailers de 1m30, car contrairement à eux, j’avais l’avantage de ne pas avoir de clients ni de contraintes, donc de pouvoir acheter des assets tout fait sans devoir me conformer à des designs définis. J’ai aussi pu adapter la narration à ce que je peux faire rapidement, sans avoir à fabriquer une histoire imposée avec parfois des contraintes techniques très chronophages.
Et finalement, je n’inclus pas les temps de calcul d’images, qui ont pris 7 jours de plus. Je compte dans mon temps de fabrication que le temps de travail humain, mais du début à la finalisation du projet, le tout aura pris 14 jours.

Pour ceux que ça intéresse, mon processus a été le suivant pour Last one standing:

– 1er jour : Achats des persos, clean des models, application des shaders et setup avec mon auto-rig.
– 2ème jour : Achat du premier décor, mocap des animations des deux premiers plans, assemblage des scènes, lighting de ces deux plans.
– 3ème jour : Achat du deuxième décor, mocap des animations de quasiment tous les autres plans du film, assemblage des plans 3 et 4, lighting.
– 4ème à 6ème jours : assemblage de tous les plans manquant, lighting.
(7 jours de temps de rendus des images)
– 7ème jour : Compositing, grading et export de la vidéo finale.

Notons enfin que les courts n’ont pas forcément vocation à avoir de lien, même si les deux premiers comportent des personnages communs.

Fin mars, un troisième film plus contemplatif et onitique sera dévoilé ; en avril, nous devrions avoir droit à un projet plus long que les deux Syfer, avec des super-héros modernes. Enfin, en mai, on peut s’attendre à de l’Heroic Fantasy.

Nous aurons donc l’occasion de vour reparler de noOne dans les prochains mois !

A Lire également

1 commentaire

phicata 15 mars 2021 at 16 h 06 min
Des délais aussi court!…pfiuu impressionant

Laissez un commentaire