NetEase Quantic Dream
Accueil » Le groupe chinois NetEase rachète le studio Quantic Dream

Le groupe chinois NetEase rachète le studio Quantic Dream

NetEase vient d’officialiser le rachat de Quantic Dream, studio français de jeu vidéo fondé en 1997 et dirigé par David Cage, Guillaume de Fondaumière.

Quantic Dream est notamment connu pour son travail sur les titres The Nomad Soul, Fahrenheit, Heavy Rain, Beyond Two Souls, Detroit : Become Human, Star Wars: Eclipse.
L’entité s’était aussi fait connaître pour ses conditions de travail, avec une triple enquête du Monde, de Mediapart et Canard PC de 2018 qui dénonçaient « une culture d’entreprise toxique, une direction aux propos et attitudes déplacés, des employés sous-considérés, des charges de travail écrasantes et des pratiques contractuelles douteuses ».
Le studio avait porté plainte pour diffamation contre Le Monde et Mediapart ; Mediapart avait gagné en justice, le tribunal évoquant « une base factuelle suffisante » pour l’ensemble des points évoqués dans l’article. Le Monde avait été condamné pour diffamation envers les deux dirigeants, mais pas pour ses propos sur le studio lui-même.

Pour revenir sur l’annonce d’aujourd’hui, NetEase est un groupe chinois dont les activités vont des services en lignes (e-commerce, mail, portails web…) au jeu vidéo en passant par la publicité. Le groupe dispose aussi d’un service de streaming de musique.
Son implication dans le secteur du jeu vidéo n’est donc pas nouvelle, et le groupe avait d’ailleurs mis en place des partenariats avec des gros noms du secteur tels qu’Activision Blizzard, investi au sein de Bungie (Halo) mais aussi de… Quantic Dream, en 2019.

William Ding, qui dirige NetEase, parle d’une vision partagée, de combinaison de « la créativité » et du « focus narratif exceptionnel » du studio français et des « studios, ressources et capacités d’exécutions » de NetEase. En somme, l’alliance d’une vision et de moyens, comme le résume Guillaume de Fondaumière : pour lui, après la collaboration en place depuis l’investissement de 2019, « l’acquisition par NetEase survient naturellement dans ce processus et crée une opportunité unique de booster la croissance de Quantic Dream en donnant à [leurs] équipes de production et édition tous les moyens nécessaires pour exceller ».

Quantic Dream insiste cependant sur sa volonté de conserver son identité : indépendance de la ligne éditoriale, de la direction artistique et de la gestion du studio. Quantic pourra aussi continuer à s’autoéditer.

Si l’on ne connaît pas le montant du rachat, Quantic Dream avance que ses équipes « sont pleinement associées à cette opération et qui en bénéficient directement financièrement », sans plus de détails.

A Lire également

Laissez un commentaire