Denis Do
Accueil » La Forêt de Mademoiselle Tang : le futur film de Denis Do a besoin de vous

La Forêt de Mademoiselle Tang : le futur film de Denis Do a besoin de vous

Mise à jour du 11 février : le premier pallier de la campagne a été franchi.

Denis Do (connu entre autres pour Funan, qui avait été primé à Annecy) travaille sur son futur film d’animation, La Forêt de Mademoiselle Tang.
Une campagne de financement participatif a été lancée pour soutenir la production de ce film, déjà bien entamée.

Voici le pitch :

« La Forêt de Mademoiselle Tang «  est un film de 40 minutes, entièrement en langue teochew (un dialecte du sud de la Chine). Il dresse le tableau d’une famille teochew sur six générations à Swatow en Chine, du 19e siècle à aujourd’hui, avec pour arrière-plan, les grands bouleversements de la Chine et la tentation de la migration.

Produit par Special Touch Studios, le film est destiné à une diffusion sur Arte. Comme le souligne Denis Do, c’est la première fois qu’un film en teochew aura droit à une telle exposition en occident. Denis Do explique qu’un de ses objectifs est justement de mettre en lumière la diaspora teochew, très présente en France (en raison des tragédies des années 70 et des migrations qu’elles ont déclenchées), mais également très méconnue.
Denis Do a pour ambition de montrer les origines de cette diaspora en Chine, mais aussi de participer à la vie de la langue teochew, qui a tendance à disparaître chez les jeunes générations.

Si la production est déjà bien avancée, le financement participatif permettra néanmoins d’aider le film à terminer sa production et fabrication dans de bonnes conditions : finalisation de l’animation, bruitage, mixage, colorisation de l’animation et des décors 2D et 3D restants, etc.

Le projet est porté par Le Collectif des Jeunes Teochew, qui se présente ainsi :

Nous sommes un collectif de jeunes Français.es d’origine Teochew, aux métiers et aux horizons divers. Ce qui nous réunit est l’intérêt porté à l’histoire et la culture de nos ancêtres et nos familles, qui sont partis de Swatow (Guangdong, Sud de la Chine) vers l’Asie du Sud-Est puis vers la France.

Les dons donnent droit à des contreparties : présence dans les crédits (à partir de 5€), accès au scénario et aux dialogues, fonds d’écrans dédicacés, artbook, lien privé pour voir le film, échange avec le réalisateur, et même un repas au restaurant avec lui, dans le 13ème arrondissement de Paris, lieu où la communauté teochew est très implantée.

Voici la vidéo de présentation, en français et teochew : elle donne un bon aperçu du film et de la démarche globale. N’hésitez pas également à consulter la campagne Ulule.
L’objectif est de récolter au moins 20 000€, deux autres paliers étant fixés à 35 000 et 50 000€, avec des objectifs supplémentaires. Plus de 7 000€ ont déjà été récoltés, et la campagne se termine le 22 mars.

A Lire également

Laissez un commentaire