La cour d’appel a tranché : l’avenir de l’école MoPA confirmé

Mise à jour : ajout de la réaction du CCI PA.

Souvenez-vous : l’an passé, suite à de lourds problèmes financiers de l’association dont elle dépendait, l’école d’animation MoPA avait été au coeur d’un redressement judiciaire et d’une série d’offres de reprises, dont nous nous étions faits l’echo. Après une longue attente, le tribunal s’était prononcé en faveur de la reprise par le groupe EDH au travers de sa filiale Brassart, dédiée aux métiers de la création numérique.

Fin 2019, le parquet avait cependant fait appel de cette décision, et nous attendions donc une nouvelle décision. Cette dernière vient de tomber, et la cour d’appel conforte le choix initial. MoPA rejoint donc bel et bien le groupe EDH.

Ce dernier, comme lors de l’annonce initiale du tribunal, se veut rassurant. Moyens supplémentaires, investissements, modernisation du campus et des équipements sont au coeur du communiqué de presse dévoilé aujourd’hui et lisible plus bas. Des promesses qui, ont l’espère évidemment, seront rapidement tenues.

Rappelons que le groupe Brassart rassemble entre autres les ex écoles Aries et ESMI. MoPA devrait de son côté conserver son nom. Soulignons enfin que l’école dispose d’un site officiel, qui détaille ses formations.

MoPA, la grande école du film d’animation 3D rejoint le GROUPE EDH

MoPA, l’école de référence dans la formation aux métiers de l’animation 3D, intègre le Groupe EDH au sein de sa filiale BRASSART dédiée aux métiers de la création numérique.
La cour d’appel d’Aix en Provence a en effet confirmé ce jour la première décision du tribunal de Tarrascon, qui avait attribué I’école MoPA au Groupe EDH le 5 décembre 2019.
L’école MoPA, basée à Arles, est aujourd’hui une des écoles les plus réputées à l’échelle mondiale pour la formation aux métiers de l’animation. Elle a formé plus de 500 diplômés, aujourd’hui professionnels créatifs et polyvalents, capables de s’adapter aux enjeux des plus grands studios.
MoPA a été récompensée par de nombreux prix obtenus dans les plus grands festivals, saluant ainsi l’exigence artistique et cinématographique de l’école, l’expertise technique et pédagogique de son corps professoral et les talents de ses étudiants.
« L’intégration de MoPA comme filière d’excellence dans l’animation 3D aux côtés des autres filières proposées par l’école BRASSART permettra la mise en œuvre de synergies pédagogiques enrichissantes. Nous donnerons à MoPA les moyens qui lui ont manqué, à la hauteur de son statut de pôle d’excellence ! », déclare Amin KHIARI, Président du Groupe EDH.
Des investissements seront réalisés dans les prochains mois pour améliorer le campus, moderniser les équipements et renforcer la notoriété de MoPA dans les milieux professionnels en France et à l’international.
« Nous allons pouvoir engager ces projets afin de donner à l’école MoPA le rayonnement et le développement qu’elle mérite. Chacun doit désormais tourner la page de cette période difficile et très inhabituelle pour une école et nous nous efforcerons de faire en sorte que l’originalité de MoPA, son ancrage local, et sa culture de l’exigence pédagogique, autour d’une équipe talentueuse, soient préservés et enrichis, au service des étudiants et de leur développement personnel et professionnel. Nous sommes convaincus que la CCIPA verra dans notre arrivée, une opportunité solide et pérenne de développer la création à Arles », assure Michel KUBLER, Président du Pôle Création du Groupe EDH.

A propos du Groupe EDH
Fondé en 1961 par Denis HUISMAN, et présidé par Amin KHIARI depuis 2014, le Groupe EDH regroupe 5 écoles de référence, l’EFAP (l’Ecole des Nouveaux Métiers de la Communication), l’ICART (l’Ecole du Management Culturel et du Marché de l’Art), l’EFJ (l’Ecole du Nouveau Journalisme), BRASSART (L’Ecole des Métiers de la Création), et CESINÉ (Ecole de Design, de Marketing et de Communication) implantées sur 20 campus en France et à l’étranger. Grâce à un lien historique avec un puissant réseau d’entreprises et d’agences dans le monde, les écoles du Groupe EDH développent une pédagogie active et « sur-mesure », avec une place importante consacrée aux expériences pratiques et aux stages. Elles comptent plus de 7 500 étudiants et 30 000 diplômés dans le monde dans tous les secteurs d’activité. www.groupe-edh.com

A propos de MoPA
L’histoire de MoPA est liée à celle de l’école Supinfocom, créée à Valenciennes en 1988. Première école française entièrement dédiée à l’image de synthèse, cette école essaime en créant un établissement à Arles. En quelques années, l’école Supinfocom Arles(qui deviendra MoPA en 2015), rejoint sa grande sœur en notoriété en gagnant ses premiers prix internationaux. Depuis, MoPA a formé plus de 500 professionnels de haut-niveau répartis dans le monde entier et la liste des prix prestigieux n’a pas cessé de croître. www.ecole-mopa.fr

Le CCI Pays D’Arles, de son côté, a également réagi à cette décision :

La Cour d’Appel d’Aix-en-Provence déclare irrecevable la procédure d’appel initiée par le Procureur de la République dans le cadre de la cession des activités de l’association Cluster Innovation Pédagogique et Numérique (CIPEN).
La Chambre de Commerce et d’Industrie du Pays d’Arles poursuit son engagement en faveur de l’accompagnement et du développement sur le territoire.

Ce jeudi 20 février 2020, la Chambre Commerciale de la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence a rejeté la procédure d’appel initiée par le Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Tarascon sur la base d’un vice de procédure. Le dossier n’a donc pu être réexaminé concernant le rejet de l’offre de reprise du Cluster d’Innovation Pédagogique et Numérique faite par la CCI PA.

Cette décision est motivée par une erreur de procédure rendant l’appel du ministère public « irrecevable ». Cependant, elle ne remet pas en cause la qualité de l’offre de reprise du CIPEN émise par la CCI PA qui proposait ici la meilleure solution financière et technique : soldant l’ensemble des créances du CIPEN, préservant la totalité des emplois et reprenant en son sein les trois écoles concernées. La CCI PA ne peut que regretter l’issue de cette procédure et tient à souligner le caractère inique de la décision rendue en premier lieu, le 5 décembre 2019, par le TGI de Tarascon ayant rejeté l’offre de reprise de la CCI PA.

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Pays d’Arles pense aux 16 personnes touchées par une procédure de licenciement et à leurs familles, elle annonce le lancement d’une cellule de reclassement.

Nous continuerons à offrir tout notre soutien aux trois écoles touchées par cette décision, la MOPA, l’IRA et le PCF, et à les accompagner dans la réussite de leur mission de formation et de création des compétences de demain dans le secteur du numérique.

Nous poursuivons notre engagement pour créer des conditions favorables au développement économique du territoire. Nous rassemblons tous les acteurs afin de participer à l’émergence des filières d’excellence, dont celle de la formation du numérique.

Notre volonté est de soutenir et de faire grandir des pôles de formation innovants et porteurs pour les étudiants et les entreprises afin de contribuer à l’épanouissement économique du Pays d’Arles.

À travers le « Projet Campus », nous portons une ambition pour le territoire de créer de l’emploi et de favoriser le développement de nouvelles entreprises innovantes en renforçant la formation sur le territoire.

Notre travail consiste à fédérer et créer de la cohésion entre établissements publics et privés, acteurs de la formation, de l’emploi, de l’innovation et de la recherche, pour faire émerger un écosystème favorable à l’accélération de la croissance et de l’emploi sur le territoire arlésien et ainsi inventer notre futur.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite