Jeu vidéo : le STJV va aider étudiantes et étudiants à connaître leurs droits

Nous avons déjà eu l’occasion de parler du STJV (Syndicat des Travailleurs et Travailleuses du Jeu Vidéo), qui s’est lancé en France alors que le secteur du jeu vidéo ne disposait pas de syndicat dédié. Face aux éditeurs et grands studios, l’entité entend rétablir un certain équilibre, qu’il s’agisse de faire porter la parole de toutes les personnes du secteur auprès de la société et du gouvernement, ou tout simplement d’améliorer les conditions de travail dans l’industrie face à des dérives fréquentes.

Le STJV englobait déjà les jeunes encore en cours de formation dans son champ d’action, mais le syndicat entend désormais renforcer ce point. Une commission dédiée est donc annoncée.


Le STJV dénonce au passage l’absence de sensibilisation effectuée par les écoles, qui selon le syndicat n’évoquent pas ou pas assez le droit du travail (qu’il s’agisse des stages ou des futurs emplois) tandis qu’à l’inverse les écoles habitueraient leurs élèves à supporter sans broncher des pratiques telles que le crunch.

La nouvelle commission aura donc pour vocation de contrer les problèmes pointés du doigt en créant un lieu d’échange et d’organisation pour les élèves.
Sont bienvenus au sein de cette commission : les élèves et anciens élèves, mais aussi les personnes qui interviennent dans des formations en lien avec le jeu vidéo.
Afin de faciliter les adhésions, le STJV propose sur son formulaire une cotisation à prix libre : les personnes intéressées sont donc libres de donner en fonction de leurs moyens.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X