Sculpteo

Impression 3D : Sculpteo étend sa gamme de matériaux

Le service d’impression 3D Sculpteo annonce de nouveaux matériaux pour son service d’impression 3D.

Constitués de nylon PA11, ils ont chacun des propriétés spécifiques. Ces matériaux spécialisés sont une avancée logique pour Sculpteo : l’impression très grand public étant un marché moins porteur que celui des entreprises, et suite au rachat de Sculpteo par BASF l’an passé, il est logique de voir apparaître de nouveaux matériaux adaptés aux besoins des entreprises et de l’industrie.
Rappelons que BASF dispose d’une filiale spécialisée dans ce marché : BASF 3D Printing Solutions.

Voici donc les quatre matériaux annoncés :

L’ultrasint PA11, pour commencer (image d’en-tête), est notamment adapté aux impressions qui seront en contact avec la peau :

Ultrasint® PA11 est imprimé avec la technologie SLS et offre une ductilité et une résistance aux chocs élevées pour toutes les applications. Il peut être utile dans la recherche de pièces durables capables de supporter des charges et des contraintes mécaniques élevées. Ultrasint® PA11 est basé sur des sources de biomasse 100% renouvelables. Il offre des propriétés intéressantes pour les composants nécessitant un contact avec la peau. Grâce à sa grande rigidité, ce matériau permet l’impression en 3D de conceptions légères en réduisant l’épaisseur des parois. Il possède une bonne résistance aux chocs, ce qui le rend particulièrement adapté au secteur automobile, notamment pour la fabrication de composants intérieurs de voitures. Supportant des charges et des contraintes mécaniques élevées, il est une solution parfaite pour la fabrication de charnières vivantes.

L’Ultrasint PA11 ESD, lui, dispose de propriétés de décharge électrostatique, explique Sculpteo. De quoi en faire un bon produit pour les usages électroniques.

L’Ultrasint® PA11 ESD (décharge électrostatique) est un matériau en poudre bio-dérivée avec des propriétés de décharge électrostatique pour une sécurité accrue des processus dans les applications avancées. Grâce à ses propriétés mécaniques intéressantes, il offre de nouvelles possibilités pour un large éventail d’applications inédites, notamment pour le secteur de l’électronique. Ce matériau présente de grandes caractéristiques mécaniques et thermiques. Il peut être utilisé pour les boîtiers électroniques, les gabarits et les montages pour l’électronique et l’outillage.

L’Ultrasint PA11 CF est de son côté pensé pour être rigide et résistant, grâce à des fibres de carbone.

Combinant une grande ductilité, une résistance aux chocs très performante et une rigidité vraiment élevée, l’Ultrasint® PA11 CF (fibre de carbone) est l’un des matériaux les plus résistants de l’industrie de l’impression 3D. Renforcé par de la fibre de carbone, il permet d’obtenir des performances mécaniques avancées pour les pièces nécessitant résistance et rigidité. L’Ultrasint® PA11 CF peut répondre aux exigences de performance les plus élevées. Sa grande rigidité, permet également l’impression 3D de dessins légers en réduisant l’épaisseur des parois.

Enfin, le PA11 pour MJF s’appuie sur la technique de fusion à jets multiples. Les usages sont assez variés, explique Sculpteo :

Contrairement aux trois premières technologies d’impression 3D du PA11, le PA11 utilise la technologie de fusion à jets multiples. Le procédé de cette technologie est similaire à la technologie de jet de liant car il utilise un liant liquide pour créer les couches de l’objet. De plus, un agent de détail est utilisé pour obtenir des détails fins et pour lisser la surface de l’objet. Il peut être utilisé dans des applications médicales, de résistance aux chocs et de charnières vivantes.

Tous ces matériaux sont d’ores et déjà disponibles via des commandes sur Sculpteo.

A Lire également

Laissez un commentaire