Il Divino : la chapelle Sixtine comme vous ne l’avez jamais vue

Christopher Evans a profité du SIGGRAPH pour dévoiler un projet à l’ambition démesurée : une copie détaillée du plafond de la Chapelle Sixtine, en réalité virtuelle. Une réalisation qu’il a en tête depuis longtemps, puisqu’il a commencé à travailler sur ce projet il y a 15 ans (au départ en s’appuyant sur VRML, le seul format adapté à l’époque).

Le résultat actuel : un modèle détaillé comportant plus de 90 maps 4K (de quoi voir fissures et coups de pinceau), une centaine de zones cliquables mais aussi une heure de commentaire audio.
Le modèle 3D a été créé par photogrammétrie ; pour les textures, Christopher Evans a tiré parti du fait que les oeuvres sont dans le domaine public. Il a donc collecté au fil des ans les photographies haute résolution disponibles.

Evans souligne dans une interview que les touristes eux-mêmes n’ont pas la chance de voir le monument d’aussi près, ni d’en rapporter des images : les gardiens interdisent farouchement les photos sur place.
Ici, pour permettre d’admirer les moindres détails des peintures, une plateforme virtuelle (ou, au choix, un échafaudage 3D en bois similaire à celui qui aurait été utilisé par Michel-Ange) sert de prétexte pour se rapprocher des œuvres.

Sixtine

Christopher Evans souligne dans son interview les limites de sa démarche : le sol et les zones basses étant peu photographiées et représentées, il a cherché à être plausible à défaut de pouvoir proposer une version exacte de la réalité.

Présentée au SIGGRAPH sur un casque Valve INDEX, Il Divino : Michelangelo’s Sistine Ceiling in VR sera d’ici la fin de l’année proposé gratuitement au téléchargement.

Sixtine

A Lire également

3 commentaires

rls 23 août 2019 at 14 h 13 min

Cette démarche devrait être financée par les musées eux même, où au moins par le ministère de la culture du pays.
Au minimum pour garder une trace consultable des œuvres massives du passé.

Réponse
fourquet petiot 26 août 2019 at 18 h 43 min

Enorme le travail , magnifique

Réponse
Merlinone 27 août 2019 at 13 h 29 min

D’accord avec toi sur les financements « rls », mais à mon avis la Chapelle Sixtine sera certainement la, bien après que le dernier disque dur ait rendu l’âme…
Je ne suis pas trop sur de ce qu’il restera de toute cette culture numérique et volatile.
Jamais on a pris autant de photos par exemple mais combien en restera t-il dans 50 ans dans 100 ans?

Réponse

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X