Gravity Sketch

Gravity Sketch devient gratuit : plus d’excuse pour ne pas l’essayer

L’outil de design en réalité virtuelle Gravity Sketch devient gratuit pour un usage individuel : exit la vingtaine d’euros qu’il fallait jusqu’ici débourser.
Le produit se décline toutefois en versions payantes pour les entreprises et l’éducation.

Mais au fait, qu’est-ce que Gravity Sketch ?

Rappelons que Gravity Sketch est disponible sur Steam, Oculus Rift, Oculus Quest. Il permet de travailler avec différents types de géométries (meshes, NURBS, SubD), d’utiliser des calques, d’importer images, vidéos, fichiers 3D. L’export est aussi proposé : dans le cadre de l’annonce, il devient possible d’exporter en FBX et IGES (uniquement sur les casques reliés à une station pour le moment, mais l’export FBX devrait arriver sur Quest à terme).

Les raisons d’une gratuité

Dans un article détaillé, l’équipe de développement explique les dessous de l’évolution tarifaire. Le but est double, explique l’article : démocratiser le design 3D en levant une barrière importante, et d’autre part mieux comprendre et prendre en compte les workflows créatifs.
Plus concrètement, offrir un produit de base gratuit devrait permettre de diversifier la communauté associée à Gravity Sketch et, on l’imagine, convaincre davantage de studios et entreprises de mettre la main à la poche.

Un design (intérieur de voiture) dans Gravity Sketch, et le modèle exporté en IGES. Design : Nikolai Proskurin

Une déclinaison payante pour entreprises, et une nouvelle stratégie

Evidemment, la version entreprise de Gravity Sketch proposera des fonctions supplémentaires, que ce soit en termes de formations ou support, mais aussi pour le stockage ou la collaboration temps réel. Notez cependant que l’article laisse entendre que la collaboration pourrait aussi rejoindre la version gratuite.

Si vous disposiez déjà d’une version payante de l’outil, des bonus vous seront proposés : 5Go de stockage sur le cloud associé (LandingPad) contre 1Go pour les comptes gratuits, un statut « early adopter » à afficher fièrement.

La plateforme cloud LandingPad, qui permet de visualiser les modèles 3D dans un navigateur. Design : James Robbins

Que penser de l’annonce ?

Cette nouvelle stratégie est à replacer dans un cadre plus large. En particulier, Gravity Sketch a annoncé une levée de 3 millions d’euros environ à l’automne 2020 (soit une levée de fonds totale de 4,5 millions environ, en comptant les sommes déjà amassées jusqu’ici). L’équipe entend manifestement rendre son outil indispensable auprès de davantage d’entreprises, avec notamment le support de nouvelles plateformes.
Dans ce cadre, proposer une version gratuite revient d’une part à proposer une version d’essai, d’autre part à permettre à plus de designers, concepteurs et artistes d’adopter l’outil. Donc de former les personnes qui réclameront ensuite des licences entreprise.

En bref, on peut voir dans cette démarche un recentrage sur le marché entreprise, mais qui bénéficiera au plus grand nombre.

Pour plus d’informations

Le site officiel vous donnera plus de détails sur l’outil. Gravity Sketch est disponible gratuitement sur Steam, Oculus Rift, Oculus Quest.

A Lire également

6 commentaires

johan26 26 janvier 2021 at 17 h 04 min

Ouuhh, une alternative à Adobe Medium ? 😮

Shadows 26 janvier 2021 at 17 h 32 min
Par rapport à Adobe Medium, il semble davantage axé design/CAD, alors qu’Adobe Medium est a priori plus tourné vers la sculpture et l’organique.

Au passage, il faudrait peut-être que je fasse un article récapitulatif des principales solutions de création 3D en VR du marché : ça serait sans doute utile pour aider les novices à se retrouver ?

SA3D 26 janvier 2021 at 21 h 52 min
Bonne nouvelle ça !
+1 pour l’article, ça peut aider !
L’export Tilt Brush sans Poly ? (sketchfab ?)
Quill semble top aussi, trop fan du travail de Goro Fujita !
https://www.youtube.com/channel/UCbTQ4StJhp1RDisqUTuJSZg/videos
Shadows 26 janvier 2021 at 23 h 22 min
Il y a du nouveau sur Tilt Brush, d’ailleurs, article à venir demain matin ! ;)

Et en ce qui concerne Quill, nous avons justement une interview sur le feu qui permettra d’en parler, avec le making-of d’un court-métrage.

johan26 28 janvier 2021 at 0 h 26 min
Je vote oui pour le guide des outils de modélisation en VR/AR ✅
Bien qu’on soit en plein début et donc la pertinence demandera une mise à jour fréquente
Pas mal de gens en jeu vidéo modélisent dans Fusion 360 donc l’aspect CAD n’est pas si repoussant
K
kin4n 28 janvier 2021 at 9 h 48 min
Quill est vraiment top, et oui le travail phenomenal de Fujita a bien aide le produit. En revanche, rarement vu une interface aussi moche. Et faut s armer des epaules, je ne sais pas comment il fait le Fujita, mais moi je tiens pas 1 heure les bras en l air …

Laissez un commentaire