Freeze Frame

Freeze Frame, un court glacial et mystérieux

En ce mois de janvier, voici un court très adapté : Freeze Frame, de Soetkin Verstegen. Un projet en stop-motion… Et en glace.

L’arrêt sur image : la technique la plus absurde depuis l’invention de l’image animée. A partir d’un processus élaboré de duplication de la même image, on crée l’illusion de l’immobilité.
Des personnages identiques effectuent la tâche même désespérée, préserver des blocs de glace. Les mouvements répétitifs réaniment les animaux capturés à l’intérieur.

Plus sensoriel que narratif, Freeze Frame s’inspire notamment des lectures de la réalisatrice sur des négatifs vieux d’un siècle préservés dans les glaces de l’Antarctique. Elle voulait aussi, comme l’indique le pitch, explorer le processus de l’arrêt sur image.
Soetkin Verstegen précise que l’usage de la glace comme medium en stop-motion lui est venu en tant « qu’effort élaboré mais inutile », qui renvoie au travail des personnages de son film.

Director, writer, animator: Soetkin Verstegen
Sound: Andrea Martignoni, Michał Krajczok
With the support of
Akademie Schloss Solitude, Germany
Saari Residency – Kone Foundation, Finland
Atelier 105 residency – Light Cone, France

A Lire également

Laissez un commentaire