Framestore rachète Company 3 / Method

Framestore annonce le rachat, en partenariat avec Aleph Capital et Crestview Partners, des sociétés de post-production et effets visuels Company 3 et Method, mais aussi de leurs sociétés soeurs.

Framestore présente cette opération comme le moyen de créer un studio avec des services créatifs sur l’ensemble du processus de production et de création, pour le cinéma, la télévision, la publicité ou encore la convertion relief et la réalité mixte.

Les détails financiers de l’opération n’ont pas été révélés, pas plus évidemment que l’impact éventuel de la crise actuelle sur ce choix stratégique et le montant de la transaction.

Rappelons que Framestore dispose de studios à Londres, Los Angeles, New York, Chicago, Montréal, Mumbai. Mulan, Wonder Woman 1984, Avengers: Endgame, Wandavision, Lovecraft Country, entre autres, ont fait appel à ses services.

Company 3 / Method, de son côté, est issue du rachat par Platinum Equity de la branche distribution de Deluxe Entertainement Services. Les studios créatifs ne faisant pas partie de ce rachat (Company 3, Method Studios, Encore, Encore VFX, EFILM, Level 3, Stereo D…) ont alors commencé à opérer ensemble sous le nom Company 3 / Method (C3M).
La séparation entre création et distribution, en pratique, était déjà en place depuis 2019.
Notez aussi que les noms EFILM (spécialiste du Digital Intermediate) et Encore Hollywood (société de post-production) avaient été supprimés ces derniers mois, au profit de la marque Company 3. Des studios portant le nom Deluxe, comme Deluxe Toronto, utilisent aussi le nom Company 3.

Que retenir de cette annonce ?

Avec cette acquisition, Framestore se dote effectivement, comme le groupe l’annonce fièrement, d’un large panel de services répartis sur l’ensemble de la chaîne de la création. De quoi répondre à des clients et besoins toujours plus diversifiés et, on l’imagine, à disposer de plus de résilience face aux aléas des différentes industries concernées.

Il faudra cependant attendre plusieurs mois voire années avant d’avoir une meilleure idée de l’impact de cette annonce sur l’industrie, d’autant plus dans une période marquée par les incertitudes et la pandémie.

Crédit de l’image d’en-tête : Stefan Sonnenfeld & Sir William Sargent – Framestore

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite