Dormance : un danseur hanté par son passé

Lisa Gross-Bourgeois présente Dormance, son court de fin d’études à l’Atelier de Sèvres. Elle a choisi un sujet délicat à représenter en animation : la danse. Pour y parvenir, elle a notamment fait appel à la technique des smears (trainées visuelles) pour renforcer les mouvements.

Un danseur, victime d’arborisation, est hanté et obsédé par son succès passé. Lorsque vient le moment de s’entraîner, les faux pas se multiplient : sa frustration monte à mesure que les signes d’arborisation foisonnent.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite