Douglas

Digital Domain dévoile Douglas, un humain (presque) plus vrai que nature

Digital Domain dévoile en vidéo un projet encore en développement : Douglas. Le concept est en apparence simple : utiliser des technologies réservées jusqu’ici aux effets visuels pour créer des humains numériques autonomes, capables de converser avec de vraies personnes.

Si la démo vidéo présente un unique visage, ne vous y trompez pas : l’objectif est bel et bien de pouvoir proposer des physiques variés, en numérisant l’apparence d’une personne mais aussi sa voix (avec 30 minutes d’enregistrement audio et/ou 10 minutes d’une vidéo de leur visage, précise Digital Domain).

Prévu pour 2021, Douglas a pour ambition de venir bouleverser le marché des chatbots et autres assistants virtuels, en proposant des échanges plus naturels. Digital Domain précise que Douglas est capable, via du machine learning, de reproduire les éléments et comportements d’un vrai humain, mais aussi de diriger des conversations, de se souvenir des personnes avec qui des discussions ont eu lieu. La rapidité de réponse serait compétitive avec celle d’Alexa ou Siri.

Enfin, Digital Domain propose aux entreprises intéressées de contacter ses équipes (dhginfo@d2.com) pour plus de détails, obtenir une démo ou mettre en place des partenariats.

A Lire également

8 commentaires

phicata 24 novembre 2020 at 17 h 29 min
A ce stade on dirait du DeepFake mais bon…
Shadows 24 novembre 2020 at 20 h 54 min
J’imagine d’ailleurs que l’on verra des concurrents en deepfake temps réel. Mais pour un affichage très grand format comme ils semblent aussi l’envisager, un bon vieux visage numérisé est sans doute l’idéal.
Au-delà de l’aspect marketing, en termes d’accessibilité ça peut aussi avoir du sens : un visage qui s’affiche en même temps que les annonces SNCF, avec lip-sync correct, ça peut aider à mieux comprendre.

Je me demande si l’on verra des célébrités en option, un peu comme certains avaient vendu un GPS avec voix de Snoop Dogg.

frenchy pilou 25 novembre 2020 at 0 h 09 min
Et quand cet avatar parlera à un autre avatar la boucle sera bouclée!
On pourra mettre la clef sous la porte! :eek:
johan26 25 novembre 2020 at 0 h 14 min
Ca marche pas du tout
Cetras 25 novembre 2020 at 10 h 46 min
je trouve qu’on est encore en plein uncanney valley… Surtout dans l’animation, et plus particulièrement les yeux. Mais ca reste impressionnant :)
Shadows 25 novembre 2020 at 10 h 50 min
Dans les commentaires sur la page Facebook 3DVF, quelqu’un faisait remarquer un autre défaut : les mouvements du visage sont exagérés, ce qui se comprends (volonté de montrer le système de mimiques naturelles) mais donne du coup un résultat excessif : ça se voit particulièrement dans la démo de visioconférence, les autres personnes ont un visage quasi statique. (je me demande au passage si un avatar artificiel aussi statique que de vrais humains ne serait pas perçu comme encore plus artificiel qu’un avatar qui bouge trop)
Merlinone 26 novembre 2020 at 9 h 56 min
Hors sujet, mais quel cauchemar ce monde de gens impeccablement souriants à cette modernité morbide dans laquelle nous vivons…
On voit, de plus en plus, poindre un monde à plusieurs vitesses, d’un coté ces cadres de multinationales et leur collaborateurs virtuels, de l’autre "ceux qui ne sont rien" comme l’a si bien dit le suzerain du Royaume de France. (D’ailleurs est-on sur qu’on est pas gouverné par un avatar virtuel ? :)
Allez bonne journée à vous tous.
Merci 3DVF pour la veille technologique, et pardon si ça en dérange certains d’avoir digressé.
K
kin4n 26 novembre 2020 at 12 h 04 min
mwai il en font trop les techos, a tout exagerer. La skin color est exageree, le SSS est exagere, la focale est fausse, le body type match pas du tout avec le cou en particulier les insertions des SMC, la lumiere est chiadee, alors que c est cense etre de l env pur. Mais bon, on y arrive tout doucement. Ceci dit, je ne pense pas que ca soit une pipe qui ait un avenir, tout va etre fait par des IA, aussi bien la generation des modeles, que le rendus de leurs subtilites. Ce genre de Wflow base sur des humains techniciens n a aucun avenir. Place aux codeurs

Laissez un commentaire