Dead End
Accueil » Dead End : un court ISART sous Unreal Engine

Dead End : un court ISART sous Unreal Engine

Temps de lecture : < 1 minute

Découvrez Dead End, court-métrage issu de la nouvelle promotion ISART Digital. Réalisé par Florian Budzik, Delphine Gay, Yasmine Ribardiere, Marie Sinopoli, Marie Soares, Laurent Ta, sa spécificité est de s’appuyer sur Unreal Engine.

Dans une gigantesque cité labyrinthique, gouvernée par une IA surveillant chaque habitant, une androïde prostituée tente de se faufiler entre les caméras de surveillance qui semblent la chercher. Malheureusement, elle tombe nez à nez avec un milicien au service de cette IA. Elle doit fuir et traverser une cité hostile qui prend vie pour l’arrêter.

L’équipe a donc utilisé Unreal Engine 4 pour le shading et rendu. La version 5 n’était pas encore disponible en version finalisée et stable dès le début du projet : l’utiliser, ou basculer en cours de route, aurait donc posé de nombreux problèmes, même si cela aurait pu en résoudre d’autres (meilleure gestion des scènes lourdes).
L’animation a été faite sous Maya, mais avec des rigs pouvant être transférés sous Unreal. A noter aussi, certains plans ont été rendus en 48 images par seconde, afin de faciliter le travail sur le motion blur.

Florian Budzik, Delphine Gay, Yasmine Ribardiere, Marie Sinopoli, Marie Soares, Laurent Ta nous ont expliqué que comme l’école base sa pédagogie sur des workflows assez classiques, leur découverte de l’Unreal Engine s’est faite de façon autodidacte, en s’appuyant sur des tutoriels et formations. Un choix audacieux, donc, mais qui risque de s’avérer payant : on voit actuellement différents studios d’animation adopter des pipelines reposant sur le temps réel (voir par exemple notre article sur Miam! Animation), et utiliser ce genre d’outil dans le cadre d’un projet étudiant sera sans aucun doute un atout sur un CV.

A Lire également

Laissez un commentaire