David Burke rejoint les studios Laika : de quoi renouer avec le succès ?

Les studios Laika (L’étrange pouvoir de Norman, Les Boxtrolls, Kubo et l’armure magique, Monsieur Link) annoncent le recrutement de David Burke au poste de Chief Marketing Officer.

Ce dernier aura fort à faire : avec des budgets de production constants (de l’ordre de 60 millions de dollars), le studio a connu des résultats de moins en moins bons ces dernières années. Ainsi, si Les Boxtrolls (2014) et L’étrange pouvoir de Norman (2012) oscillaient entre 100 et 110 millions de dollars de recettes, Kubo (2016) n’avait engrangé que 70 millions environ. Monsieur Link (2019), lui, n’a pas su trouver son public et a récolté 17 millions seulement.
Si ces films ont évidemment leurs défauts, les résultats ne semblent pas à la hauteur de leurs qualités artistiques : le problème vient donc peut-être moins du fond que de la manière de les vendre. D’où le caractère crucial du marketing.

Travis Knight, président et CEO du studio Laika, résume l’attente qui découle de cette embauche : il explique dans le communiqué David Burke dispose de plus de 20 ans d’expérience dans le secteur du cinéma, et que son aide sera précieuse pour construire l’avenir de la marque Laika.
Burket a géré les sorties de plus de 380 films. A la tête de la branche irlandaise d’Universal, il a notamment géré les sorties des films d’Illumination avec succès… Mais aussi celles des films Laika.

La tâche s’annonce ardue, mais on ne peut que souhaiter que ce recrutement redresse le navire Laika : avec des histoires souvent originales, une vraie volonté artistique et des innovations technologiques (impression 3D, effets visuels au service de la stop-motion), les studios Laika avaient su apporter de la fraîcheur et un ton bien spécifique dans l’industrie de l’animation.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X