Cinema 4D passe en R21 et simplifie ses licences

Maxon a profité du SIGGRAPH pour dévoiler la nouvelle version de Cinema 4D. Nous avons pu rencontrer l’équipe du logiciel, afin d’en savoir plus sur ces avancées et la stratégie du groupe.

Des nouveautés…

Qui dit nouvelle version dit avancées et mises à jour. Comme le montre la vidéo de présentation ci-dessous et la liste complète des fonctionnalités, Cinema 4D gagne ici quelques améliorations et outils.
Ainsi, il devient possible de contrôler particules et objets dynamiques avec les Field Force Objects. En modélisation, le système de biseau est amélioré. On notera aussi Vector Volumes, curvature maps, améliorations de l’interface, nouveaux nodes de rendu physique, l’arrivée d’un denoiser issu des recherches d’Intel, un rig Adobe Mixamo, du weighting amélioré ou encore un inspecteur d’assets pour mieux gérer vos scènes et un système de cache pour les volumes qui améliorera les performances.

Autant d’avancées bienvenues, mais qui restent finalement assez limitées et ne constituent pas le coeur de cette R21.

… Mais surtout, une autocritique sur l’offre

En effet, LA grande nouveauté porte sur les licences. Lors de la conférence de presse, Maxon a fait son autocritique sur ses méthodes passées : avec le temps, Cinema 4D s’était décliné en de nombreuses versions comportant plus ou moins de fonctionnalités, brouillant totalement l’offre. Cinema 4D Prime, Broadcast, Visualize, Studio… Même un utilisateur régulier ne saurait pas forcément citer les différences entre ces versions. Un « méli-mélo » de variantes et fonctions, pour reprendre les propos de Maxon, qui nous a avoué que même en interne, cette offre était mal comprise par les employés. Autant dire que pour les clients, cette liste était encore plus obscure.

Un Cinema 4D pour les remplacer tous

Maxon décide donc de faire table rase de ce passé. A partir de la R21 (et plus précisément à partir du mois de septembre), l’éditeur proposera une déclinaison unique de Cinema 4D, sur laquelle les développeurs pourront donc se concentrer sans se disperser.

Achats et gestion facilités

Par ailleurs, l’éditeur veut favoriser une revente plus directe, quitte à court-circuiter les revendeurs locaux. Si passer par un revendeur n’est pas un souci en Europe, le processus peut être très long dans certaines régions (Maxon a cité l’Asie).
Une nouvelle boutique en ligne globale est donc annoncée, qui mettra directement en lien clients et Maxon.

Dans la même optique de simplification, un nouveau système de gestion des licences favorisera le passage d’une machine à une autre. Plus globalement, un système permettra de gérer l’ensemble de vos licences, numéros de série, etc : utile pour les studios qui souhaitent mieux gérer leurs licences.

Nouveaux tarifs

Jusqu’ici, acquérir Cinema 4D nécessitait de débourser environ 3600 dollars soir 3200 euros environ (taxes non incluses). La souscription pour disposer des mises à jour, elle, était proposée pour 720 dollars.
Une barrière d’entrée énorme, admet Maxon, pour les jeunes artistes ou les infographistes qui veulent s’initier à la 3D. L’éditeur en a profité pour lancer une petite pique à la concurrence, expliquant qu’il existe même « une société qui pense que vous devriez payer quasiment ces montants, mais par an ».

Pour Maxon, ces tarifs ne sont plus tenables dans l’univers actuel de la 3D et en prenant en compte son expansion.
L’offre évolue donc, avec trois approches :
– un abonnement annuel, avec ou sans Redshift ;
– un abonnement mensuel, là encore avec ou sans Redshift ;
– enfin, une licence perpétuelle.

L’offre la plus abordable, l’abonnement annuel sans Redshift, coûtera 60$ par mois en pratique (taxes exclues). L’Europe n’est pas lésée (là encore, Maxon a souligné qu’une « autre entreprise » « punit » ses utilisateurs européens), puisque le prix deviendra 50€ (hors taxes) de ce côté-ci de l’Atlantique.
A titre de repère, soulignons que les 3600$ évoqués plus haut correspondent au coût de 5 ans de licence en abonnement annuel.

L’abonnement mensuel, lui, sera sans surprise facturé plus cher, 85€ HT.
Enfin, la licence perpétuelle est toujours là, mais avec une légère baisse tarifaire.

Les licences flottantes, rabais pour achats groupés et autres besoins de base des studios restent évidemment prévus. Le programme étudiant/écoles continue lui aussi.

Cap sur l’abonnement

Il est assez clair que la nouvelle offre est centrée sur les souscriptions, et donc les revenus récurrents pour Maxon.
Etant donné que l’éditeur n’a pas profité du changement d’offre pour tuer totalement les licences perpétuelles et que les prix n’ont pas explosé, on imagine que la clientèle acceptera facilement cette évolution.

Une nouvelle ère pour Cinema 4D ?

Maxon s’est montré assez clair sur l’objectif de ces changements : il ne s’agit pas uniquement de contenter la clientèle actuelle, mais aussi et surtout d’attirer une nouvelle communauté. L’entreprise compte d’ailleurs organiser des présentations publiques et proposer davantage de tutoriels très accessibles pour les personnes débutantes.

Cette volonté d’ouverture se traduit aussi en termes de diversité : Maxon explique par exemple vouloir amener davantage de femmes dans l’industrie, et a admis avoir eu du mal à équilibrer sa présence sur des salons comme le SIGGRAPH, l’écrasante majorité de ses présentateurs étant des hommes.
Cette volonté de diversification se retrouvait aussi à d’autres niveaux : un des artistes invités sur le stand Maxon cette année a par exemple proposé sa conférence deux fois, en anglais puis espagnol.

Un dernier point : La question des supports mobiles a été évoquée lors des questions-réponses. Si amener Cinema 4D sur smartphone n’aurait pas de sens, Maxon s’intéresse aux smartphones et tablette : le tout est de savoir quels éléments ont du sens sur mobile. La réponse, sans doute, dans les années à venir.

A Lire également

15 commentaires

Mr Ombre 31 juillet 2019 at 15 h 44 min
Je pense qu’ils viennent de se sauver la vie.
C’est une vraie baisse de prix, leur offre devient intéressante.
Réponse
phicata 31 juillet 2019 at 16 h 47 min

…. »il existe même « une société qui pense que vous devriez payer quasiment ces montants, mais par an »…..
….. »(là encore, Maxon a souligné qu’une « autre entreprise » « punit » ses utilisateurs européens)….
On se demande bien à quelle bande de … ils pensent.
P.S  » comment fait on des citations d’articles comme sur les anciennes news, ou une fois le texte surligné, apparaissait l’onglet « répondre »?

Réponse
phicata 31 juillet 2019 at 17 h 04 min
Ce bug d’avatar! ;)
Réponse
Shadows 31 juillet 2019 at 17 h 06 min
@phicata Petit bug en effet, on travaille dessus. ^^
Pour les citations, pour l’heure ce n’est pas possible directement à partir de la news.

En tous cas le changement d’orientation radical me semble intéressant, c’est un pari qui peut s’avérer payant si leur base s’élargit derrière. Et au minimum ça aura les avantages de la souscription quelle que soit son prix : des revenus plus réguliers, donc une meilleure visibilité.

Réponse
phicata 31 juillet 2019 at 17 h 12 min
Oui, avec ce genre de process tarifaire Adobe à réussit son pari il me semble, et puis c’est tellement plus moral, que des payer au prix fort pour des mises à jours indigentes.
Réponse
felixb 1 août 2019 at 11 h 40 min

A mon avis ils tremblent de peur face à Blender 2.8. Et ils perdent surement des clients qui migrent sur Blender, comme Max du reste . Je connais plusieurs boites et pas que des petites qui ont migré . Il devient de plus en plus difficile de justifier des prix exorbitants pour des soft qui font pas mieux que Blender , voir moins bien.

Réponse
EricM 1 août 2019 at 17 h 57 min

Pour quelqu’un qui démarre ou une usage épisodique, ça peut être intéressant, mais pour un mec qui a déjà une licence c’est l’horreur.

C’est plus cher qu’avant et tu perds tout en cas d’arrêt du paiement. Même la licence perpetuelle demande une connexion tous les 15 jours.

Autant dire que sur certains forums, c’est pas la joie chez les utilisateurs, d’autant que les nouvelles fonctionnalités sont sympa (nouveau bevel super performant) mais pas fofolles non plus, ou bien assez complexe à maîtriser (force fields).

Et si ça voulait couper l’herbe sous le pied d’Autodesk, c’est raté : ils ont sorti une offre à 250$/an pour les indés… Et il n’y a pas non plus de version « Apprentice » comme pour Houdini.

Au contraire c’est une grosse claque pour la communauté. En même temps, le nouveau Patron de chez Adobe n’a pas traîné.

Réponse
DIEGO1968 2 août 2019 at 15 h 47 min

@EricM : La version Indie d’autodesk n’est pas valable en Europe, de plus la licences n’est valable qu’un an et se renouvelle automatiquement vers le prix de la licence plein pot !

Elle demande aussi d’être connecté à internet (tous les 30J) pour contrôler la validité de la licence et plein d’autre contraintes d’installation. Donc c’est pas si génial que ça et en plus si tu changes de logiciel (quitter C4D) il faut tout réapprendre et en mode production c’est juste pas envisageable.

Passer du MSA à la souscription c’est juste 60€ de plus, faut quand même pas exagérer c’est pas l’anéantissement de ton CA ;-). Et Si tu arrêtes avec C4D, le jour ou tu as besoin de revenir sur un doc C4D tu prends un abo 1 mois, tu fais tes conversions/taf, tu inclus le prix dans ton devis et le tour est joué.

Maintenant si c’est pour faire de la 3D pour soi, autant utiliser les outils Open source comme Blender.

Réponse
EricM 3 août 2019 at 14 h 17 min

@Diego :

Autodesk Indie : C’est valable en Grande-Betagne en test apparemment, et il est possible d’annuler le renouvellement automatique avant la fin pour redemander une licence « indie » (même si c’est clairement un piège…).

C4D : Ca fait quand même une augmentation de 120€ sur l’année par rapport à une MSA normale, pour strictement rien de plus, et tu perds tes droits sur tes licences, pas possible de revenir à plus de 3 versions en arrière pour tes archives (ou plugins) etc…

Pour l’instant (ça reste à éclaircir) il est indiqué sur le site que l’abonnement est « billed annually » et pas « monthly »ça veut dire qu’au lieu de payer 60€/mois, tu payerais 720€/an… au lieu de 600€/an pour quelqu’un qui a déjà Studio. Je ne vois pas l’avantage immédiat. Il faut aussi authentifier sa licence tous les 14 jours (même pas 30), et sinon c’est 100€/mois si tu veux un abonnement mensuel. Aucune confirmation sur l’avenir des licences perpétuelles au delà de R21.

Par ailleurs, un mec qui a une MSA de Prime à jour (250€) va recevoir une licence complète perpétuelle (ou 2 ans d’abonnement à -20% semble-t-il), soit exactement la même chose qu’un mec qui vient de renouveler sa MSA de Studio(600€).Il y a aussi ceux qui se contentaient d’une version prime + plugins (redshift, Vray…) et qui sont forcés de payer beaucoup plus maintenant.

Bref, c’est probablement super pour les uns (à commencer par Maxon) comme certains studios, mais pour les autres c’est un peu plus de sel sur la plaie. C’est très loin de faire l’unanimité.

C’est pas ça qui va tuer mon CA, c’est certain, mais pour le principe d’être pris pour un imbécile, ça a du mal à passer (« Industry changing news » « 3D for the whole world, whoohoo »). Pour moi, c’est plus cher, c’est moins bien, rien n’est garanti, et c’est léger sur les innovations.

Je ne vais pas lâcher C4D d’un coup, ma MSA couvrant R21 (et ma R20 continuera de fonctionner encore longtemps) mais il est certain que la confiance vient d’en prendre un coup et que je vais commencer à regarder des options complémentaires (y compris Blender ou BforArtists par exemple) pour préparer l’avenir.

Réponse
DIEGO1968 3 août 2019 at 17 h 17 min

@EricM : L’Angleterre c’est pas l’Europe ! et bientôt c’est fini 😉
Et concernant le renouvellement, pas sur que tu puisses le faire vu que la licence et loggée à ton matos il vont certainement empêcher le fait de faire une nouvelle instal Indie sur la même machine.

Pour la différence de prix, je maintiens c’est 60€ de plus (10%) quand on passe du MSA (studio) à la Souscription annuelle. il y avait eu le même type d’augmentation en 2017 pour le MSA passé de 600€ à 660€.

Concernant le fait de dire que c’est tant par mois mais facturé en une fois (pour 12 mois) nombreuses sont les sociétés qui annoncent ces arguments sous cette forme, c’est commun dans le marketing (20 ans d’expérience dans ce secteur !) 😉 Moi ça me choque pas ^^

Je d’accord avec toi que ceux ayant la Prime sont lésés. :-/

Personnellement je vais continuer avec C4D, garder la R21 en licence perpétuelle et certainement passer en souscription pour la R22 (ils vont proposer une réduction du prix de 20% sur 2 ans (cf CC-society Rick Barett.)

Je garderai aussi Redshift en perpétuel avec la maintenance à 250$ et pareille pour Octane.

Malheureusement nous sommes dans un monde devenu de plus en plus tourné vers l’actionnaire et quasiment toutes les entreprises sont maintenant sur ce modele de location, cela va devenir la norme dans beaucoup de secteurs. Aujourd’hui presque tout le monde pousse à la location. C’est l’avenir 😉

Réponse
Gam 3 août 2019 at 21 h 19 min
@EricM : L’Angleterre c’est pas l’Europe ! et bientôt c’est fini 😉

Ah comme ca, donc meme plus partie du Continent européen, c’est fou ca

Réponse
EricM 3 août 2019 at 21 h 49 min

@Diego :J’étais resté sur 600€, mais tu as raison c’est 660€ depuis l’an dernier la MSA, je viens de vérifier ma facture.

Pour la réduction de 20% j’ai l’impression que c’est en échange de ta perpétuelle R21, pas en plus… A voir (pour l’instant personne n’a répondu à mes emails chez le revendeur français).

Je ne vais pas jeter C4D aux orties non plus, ça reste mon soft favori, mais je préfère préparer mes arrières au cas où.

Réponse
DIEGO1968 4 août 2019 at 10 h 10 min

@EricM je suis tout à fait d’accord avec ton raisonnement quand à rester prudent et d’attendre de voir ce qu’ils vont réellement proposer aux détenteurs d’un MSA 😉

@GAM : Quand je parle d’Europe je parle de l’entité politique et économique pas du continent 😉 Tu as toi même fais la distinction mais dans l’autre sens !

L’Angleterre c’est pas l’Europe, pour moi cela veut dire qu’il y a 28 Pays qui font l’Europe, l’Angleterre à elle toute seul n’est pas représentative de l’Europe et en plus elle part de notre joyeuse communauté en Octobre, donc la boucle est bouclée. 😉

Tu es sacrément de mauvaise foi quand même ! :-b

Peace !

Réponse
Gam 4 août 2019 at 16 h 53 min
@EricM je suis tout à fait d’accord avec ton raisonnement quand à rester prudent et d’attendre de voir ce qu’ils vont réellement proposer aux détenteurs d’un MSA 😉

@Gam : Quand je parle d’Europe je parle de l’entité politique et économique pas du continent 😉 Tu as toi même fais la distinction mais dans l’autre sens !

L’Angleterre c’est pas l’Europe, pour moi cela veut dire qu’il y a 28 Pays qui font l’Europe, l’Angleterre à elle toute seul n’est pas représentative de l’Europe et en plus elle part de notre joyeuse communauté en Octobre, donc la boucle est bouclée. 😉

Tu es sacrément de mauvaise foi quand même ! :-b

Peace !

T’es juste pas precis
Tu parles de l’Union Europeen, et non de l’Europe. l’Angletreere fera toujours partie de l’Europe.
Et peut plus de l’Union Europeen

Donc non aucune mauvaise foi.

Réponse
DIEGO1968 5 août 2019 at 7 h 31 min

@GAM, pas de soucis, c’est pour ça que j’ai tenu à être plus précis. Quand je dis je suis Européen, pour moi je n’ai pas besoin de préciser qu’il s’agit de l’Union Européenne, un peu comme un Américain qui n’ira pas préciser qu’il vient d’Amérique du nord /USA.

Mais, bon rien de grave dans tout ça. J’aime le Royaume Uni et pas que l’Angleterre aussi 😉

Réponse

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X