Bigben met la main sur le studio Spiders : quatre rachats en un an et demi

Bigben annonce avoir signé un accord autour de l’acquisition du studio français Spiders, spécialisé dans le développement de jeux vidéo de type jeux de rôles et action.
La transaction sera finalisée début septembre pour un montant non précisé, et la présidente et co-fondatrice de Spiders, Jehanne Rousseau, restera à son poste.

Spiders : une décennie de création

Studio de développement de jeux vidéo lancé en 2008, Spiders a été fondé par d’anciens employés de Monte Cristo qui avaient travaillé ensemble sur le jeu Silverfall.
Spécialiste comme nous le disions plus haut des titres typés action/RPG, l’équipe dispose par ailleurs de compétences solides en ce qui concerne le développement pour consoles. Enfin, Spiders dispose d’un moteur de jeux maison, le Silk Engine.

Spiders s’est illustré avec les titres comme Bound by Flame ou The Technomancer, et travaille actuellement sur Greedfall, prévu pour la rentrée sur PS4, Xbox One et PC.

Derrière les rachats multiples, une stratégie

Le rachat de Spiders par Bigben ne sort pas du néant, mais fait partie d’une stratégie ouvertement mise en avant par l’entreprise.

En effet, Bigben a mis en place le « plan Bigben 2022 » avec comme objectif de transformer le groupe en « un des leaders de référence » pour les jeux AA (moyen budget). Pour y parvenir, Bigben est passé par des acquisitions externes :
– Cyanide, qui développe des titres allant de la simulation cycliste à l’infiltration en passant par le tour par tour et les RPG narratifs ;
– Eko Software, centré sur les jeux de type action-RPG et les simulations sportives ;
– Kylotonn Racing, enfin, et ses jeux de course à 2 et 4 roues.

La nouvelle acquisition s’inscrit donc dans cette suite de rachats, avec une volonté manifeste de la part de Bigben de diversifier les types de jeux que ses équipes sont en mesure de gérer. Le groupe indique qu’il possédera désormais 7 sites de développements (6 en France, 1 au Canada). L’équipe de développement approche des 300 personnes, contre une quarantaine pour le pôle édition.

Un revers pour Focus Home Interactive

Si cette annonce conforte la stratégie de Bigben, elle est en revanche sans doute une moins bonne nouvelle pour l’éditeur Focus Home Interactive. Jusqu’ici éditeur des jeux Spiders, il voit un studio rejoindre un concurrent. Une autre acquisition récente de Bigben, Cyanide, était également dans son giron par le passé.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite