Betty
Accueil » Betty : faire le deuil d’une relation en animation

Betty : faire le deuil d’une relation en animation

Temps de lecture : 2 minutes

Court-métrage expérimental et atypique, Betty peut être vu comme l’histoire d’un oiseau vert, Bobby, qui cherche son beurre et « l’amour qui semble avoir fondu », comme l’explique le réalisateur Will Anderson.
C’est aussi et surtout un projet très personnel dans lequel Will Anderson explore le ressenti d’une rupture afin de comprendre pourquoi, comment les choses ont mal tourné. Le film joue avec la frontière entre fiction et documentaire : le court inclut un commentaire audio du réalisateur (en anglais, mais vous pouvez activer des sous-titres français via l’interface Youtube) qui commente à la fois le film, sa création et son vécu.

Le film tranche assez radicalement avec d’autres oeuvres de Will Anderson, dont le poignant Monkey Love Experiments coréalisé avec Ainslie Henderson et visible ci-dessous. Ce projet mêlant stop-motion, live action et animation 3D. Comme l’expliquait le duo écossais en interview, le film s’inspire à la fois de l’usage de singes par la NASA dans les années 60 et des travaux du psychologue psychologue Harry Harlow, qui étudiait le besoin d’affection en donnant à des bébés primates des mères de substitution.

Précisons enfin que Will Anderson et Ainslie Henderson travaillent sur A Cat Called Dom, projet de long-métrage qui mêlera documentaire et animation : un concept qui évoque donc le court Betty. Le film sera centré sur Dom, un petit chat. Il traitera du cancer, son impact sur une famille et comment l’art peut être une forme d’évasion.

Ci-dessus et ci-dessous : A Cat Called Dom

A Lire également

Laissez un commentaire