Anticipia

Anticipia : un court-métrage né de la pandémie

Découvrez Anticipia, court étudiant réalisé par Julie Griggio, Quentin Jeunesse, Mathieu Derisoud, Alexis Nachon, Lucie Schwartz et Melissa Cecconi au sein de l’école MJM Graphic Design de Strasbourg.

Un film ambitieux puisqu’il s’attaque au sujet de la pandémie et de son impact sur nos comportements, les libertés individuelles ou encore l’individualisme.

Anticipia est née suite à une pandémie qui décima une grande partie de l’humanité. Cette mégapole est la représentation de l’ordre parfait.
Tout manquement aux règles établies est sévèrement sanctionné.

Si l’équipe penchait initialement pour un court-métrage centré sur le tueur Ted Bundy le jour de son exécution, la peur d’un nouveau confinement en septembre 2020 s’est finalement imposée comme socle du projet.
Les élèves se sont alors lancés dans un projet d’anticipation, imaginant un monde dans lequel la pandémie aurait perduré et se serait accentuée, avec des effets de plus en plus délétères sur l’ensemble de la société.

Côté références, on retrouve notamment des classiques comme 1984 d’Orwell, mais aussi des éléments de SF, une esthétique influencée par H.R. Giger, ou encore le jeu Cyberpunk 2077.
Esthétique biomécanique, médias de masse, surveillance à outrance se retrouvent donc dans le projet final.

Ceci étant dit, le film conserve des éléments liés au projet initial : les deux concepts s’appuient ainsi sur l’idée d’un personnage qui avance vers une mort inéluctable, l’opposition entre un individu et la société.

Outre la thématique, la pandémie a aussi influencé la fabrication, et pas forcément de façon positive. Julie Griggio, qui dirigeait l’équipe, nous explique que le confinement a sans doute limité la marge de progression de l’équipe, et pense que plusieurs axes de perfectionnements auraient pu être concrétisés sans le contexte actuel.

A Lire également

Laissez un commentaire