RECA

Annecy/MIFA 2021 : le Mal-être des étudiants, quels facteurs, quelles solutions ?

Ces derniers mois l’ont malheureusement clairement montré : les années de formation peuvent s’accompagner d’un mal-être profond. Qu’il s’agisse d’isolement lié au confinement, de harcèlement en ligne ou physique, de sexisme, racisme ou LGBTphobies, de craintes liées à l’entrée dans la vie active, les causes sont nombreuses.
Et les filières du secteur de la création numérique ne sont évidemment pas épargnées.

Une conférence le 18 juin

Le RECA, association qui fédère une trentaine d’écoles françaises d’animation, jeux vidéo et effets visuels (ArtFX, ATI, Brassart, Gobelins, ESMA, Isart, Mopa, Rubika…), a décidé d’aborder ouvertement le sujet lors du prochain Festival d’Annecy.
Vendredi 18 juin, dans le cadre des conférences MIFA Campus ciblant les étudiants, une conférence dédiée sera consacrée au sujet, en Français.

Elle aura lieu de 10h à 11h15, se tiendra en ligne et sera disponible aux personnes accréditées (accréditations étudiants, étudiants online, mifa, mifa online).

Intitulée La condition des étudiants en animation : les écoles du RECA se mobilisent, la table ronde proposera à la fois un état des lieux du sujet, des échanges sur les solutions possibles, et une phase de questions-réponses avec le public :

Face au mal-être de certains étudiants, lié à différents facteurs (confinement, isolement, cyberharcèlement, peur de l’avenir…), les écoles du RECA se mobilisent pour proposer des solutions.

La question des souffrances étudiantes est un sujet prioritaire pour les écoles du RECA. Nombreuses sont celles qui proposent au sein de leur établissement des soutiens personnalisés (écoute, accompagnement…).

Après un état des lieux de la situation actuelle par l’Observatoire national de la vie étudiante, un psychologue, un responsable d’école et un étudiant échangeront sur leurs expériences (questionnements et solutions), et répondront aux questions du public.

Du côté des intervenants, on retrouvera :

  • Vincent Chiarotto, directeur de l’ECV Bordeaux ;
  • Gustave Soloy, étudiant à l’école Georges Méliès ;
  • Feres Belghith, directeur de l’Observatoire de la vie étudiante ;
  • Cédric Moens de Hase d’ArtFX ;
  • Catherine Constant-Grisolet, directrice de LISAA Animation & Jeux Vidéo.

Une initiative à suivre

Cette conférence est évidemment un pas positif face à un problème qui touche toutes les filières, surtout dans un cadre de pandémie. On ne peut donc que saluer une initiative allant dans le sens de la mise en place de solutions.
Reste à voir, en pratique, si cette table ronde sera l’occasion d’aller de l’avant avec une vraie démarche critique et constructive de la part des écoles : nous suivrons son contenu de près.

Nous en profitons au passage pour rappeler, une fois de plus, que des pistes existes si vous ou un proche avez besoin d’aide : le Ministère de la Santé liste par exemple des numéros d’appel anonymes et gratuits, des ressources en cas de crise suicidaire.

A Lire également

1 commentaire

G
GeoffQCR 10 juin 2021 at 12 h 16 min
Je trouve que c’est une super démarche. Il est très important de libérer la parole sur ce sujet et d’en discuter ensemble pour se soutenir.

Laissez un commentaire