Annecy 2020 : l’animation japonaise fait son show

Dans le cadre du Festival d’Annecy, l’entité japonaise VIPO (Visual Industry Promotion Organization) annonce une nouvelle initiative.
Si vous ne connaissiez pas déjà VIPO, sachez que son rôle est de promouvoir l’industrie japonaise du divertissement : médias, édition, jeu, animation, musique, cinéma, etc.

Annecy oblige, c’est ici l’animation qui est à l’honneur : l’iniative porte sur la mise en place d’un site dédié autour de l’animation japonaise, sous le thème « ANIMATIONISM -All Creativity Welcomed » et créé dans le cadre d’une campagne de promotion plus vaste de l’agence pour les Affaires culturelles (entité gouvernementale japonaise).

En pratique, ce site propose divers contenus en anglais. On notera en particulier :

  • La mise en avant de 4 studios : Studio 4°C, Trigger, Science Saru, Tecarat. Pour chacun d’entre eux, vous trouverez une présentation sous forme d’une interview détaillée. L’occasion d’en savoir plus sur ces entités, leur vision de l’industrie, leur façon de travailler et leur créativité.
  • Creator’s File, un « répertoire de personnes innovantes qui cherchent en permanence à créer de nouvelles initiatives avec leurs méthodes d’expression uniques ».
    En pratique, il s’agit de brèves fiches listant les projets passés et en cours de personnes telles que Yuasa Masaaki (réalisateur de Lou et l’île aux sirènes), l’animatrice nuQ (New Tokyo Ondo), Kawajiri Masanao (directeur d’animation dont le long-métrage Cherry and Virgin est en cours de production).
    A l’image de l’industrie de l’animation japonaise et de ce qu’avaient pu expliquer des intervenantes japonaises en 2019 à Annecy, les profils sont très masculins : en effet, si beaucoup de jeunes japonaises étudient l’animation, elles sont encore peu nombreuses à faire de longues carrières, la pression culturelle très forte incitant les jeunes femmes à devenir mères puis à cesser leur activité.
  • Des « interviews spéciales » avec deux artistes:
    Nishimi Shojiro, animateur/character designer qui a fait ses débuts chez Studio 4°C. Il a travaillé sur des projets tels qu’Akira, Lupin III, Mind Game, Tekkonkinkreet avant de bifurquer vers la réalisation avec Mutafukaz.
    Masumoto Kazuya, producteur chez Trigger dont le CV comporte notamment KILL la KILL, Ninja Slayer from animation, Space Patrol Luluco, Promare.

Vous l’aurez compris : ces ressources seront un bon moyen d’en savoir plus sur l’animation japonaise actuelle, et nous vous invitons évidemment à les explorer.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite