Paramount

Lino DiSalvo, jusqu’ici Head of Animation au sein des studios Disney, vient d’annoncer qu’il quittait la société pour intégrer Paramount en tant que directeur créatif et réalisateur. Une nouvelle qui confirme les ambitions de la société dans le secteur de l’animation.

En 2011 et suite à la fois au succès de Rango et à la fin de son contrat de distribution des films DreamWorks, la société de production Paramount avait lancé un studio d’animation interne, Paramount Animation.
Celui-ci n’a pour le moment pas sorti de film. Deux sont en production et devraient sortir en 2015 : Bob l’éponge, le film 2 et Monster Trucks, un projet mêlant animation et live-action. Deux autres (The New Kid et Shedd) sont en développement.

Le recrutement de Lino DiSalvo, que ce dernier vient d’annoncer sur Twitter, participera à l’essor du studio. Il faut dire que DiSalvo a un CV pour le moins rempli : entré chez Disney en 97, il dispose de plus de 16 ans d’expérience au sein du studio. D’abord animateur, il deviendra Supervising Animator sur Raiponce, puis Head of Animation sur La Reine des Neiges, succès monumental pour le studio (plus de 900 millions d’euros de recettes dans le monde).

La Paramount offre à DiSalvo un poste de Directeur Créatif, qui lui permettra “d’aider à créer un studio de longs-métrages animés d’envergure mondiale”, selon ses propres mots. Il réalisera également son premier projet, sans plus de précisions pour le moment. Le fait que DiSalvo évoque une “All-Star team” semble également indiquer que la Paramount a constitué un solide noyau d’artistes expérimentés.

Cette annonce est à replacer en contexte : la Warner a annoncé récemment de nouveaux films d’animation pour s’attaquer à un marché jusqu’ici négligé par le groupe, au profit d’autres studios. Le marché était dominé par Disney-Pixar, bien entendu, mais aussi la Fox, qui distribue les projets DreamWorks Animation et Blue Sky. Enfin, Universal dispose de sa filliale Illumination Entertainment.

L’annonce du recrutement de DiSalvo et les informations données par celui-ci montre que la Paramount ne compte pas rester les bras croisés.
De quoi présager une hausse du nombre de sorties de films d’animation dans les années à venir, et une concurrence importante entre les grands studios sur ce marché.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

X