Accueil » Une nouvelle ère de recherche pour Disney, ILM et Pixar

Une nouvelle ère de recherche pour Disney, ILM et Pixar

Ed Catmull

En parallèle de l’annonce de la nouvelle version de RenderMan, Pixar dévoile ses plans en matière de recherche et développement.

Avec le rachat d’ILM, Disney dispose désormais de cinq unités de R&D : Disney Research, le Carnegie Mellon Lab, mais aussi les unités de R&D de Pixar, ILM, Disney Animation.

Jusqu’ici, ces unités travaillaient de façon indépendante. Ed Catmull annonce qu’à l’avenir, elles formeront un réseau coordonné, avec davantage d’échanges.
Il ne s’agit pas pour autant de limiter les projets : il est tout à fait possible que ces unités puissent travailler en compétition sur un même domaine de recherche.
De même, il n’y aura pas de dirigeant unique à la tête des différent centres. Le but est de conserver un champ de recherche très large et une diversité qui, pense Ed Catmull, est plus à même de produire des idées innovantes et variées qu’une structure unique.

De même, Ed Catmull ne compte pas faire d’économies d’échelles et supprimer des postes, au contraire : l’équipe de développement RenderMan a été étoffée, à la fois avec des nominations internes et des recrutements externes. C’est notamment le cas de Philippe Leprince, ex head of lighting & shading chez Double Negative, qui amènera à l’équipe de développement son expérience de production dans les VFX.

A Lire également