ZED : Margaux Durand-Rival – The Third Floor

The Third Floor - Margaux Durand-Rival

Dans le cadre de la seconde journée de l’évènement ZED, organisé par HP et dont 3DVF – Progiss est partenaire, Margaux Durand-Rival est intervenue pour présenter The Third Floor, société spécialisée dans la prévisualisation.

Originaire de Supinfocom Arles (promotion 2008), Margaux Durand-Rival a déménagé sur Londres en 2011, et travaille aujourd’hui chez The Third Floor en tant que Lead Previs Artist.

Elle a présenté les origines de la société, ses marchés, ses méthodes de travail mais aussi ses axes de développement.

The Third Floor : les origines

The Third Floor est né suite à l’Episode III de Star Wars. En effet, George Lucas voulait une prévisualisation poussée sur ce projet. Il a donc installé un groupe d’artistes au 3ème étage de son Skywalker Ranch, de façon à travailler en lien étroit avec eux. Une poignée de membres de l’équipe ont alors décidé de continuer l’aventure ensemble, donnant naissance à la société.

Depuis, The Third Floor s’est étendu et possèdes trois sites : Los Angeles, Londres et Montréal. Une localisation qui permet au studio d’être proche de ses clients, mais aussi de pouvoir travailler en se relayant 24h/24 sur un projet en cas de besoin.

A noter, la plupart des fondateurs de la société travaillent aussi encore en tant qu’artistes au sein du studio.

Les marchés de la prévisualisation

Si la prévisualisation est historiquement liée aux grosses productions cinématographiques avec effets visuels, bien d’autres secteurs peuvent y faire appel :

– cinéma en live-action : même sans effets visuels, préparer précisément les plans peut avoir de l’utilité. Margaux Durand-Rival a aussi cité le cas de films avec cascadeurs traditionnels, mais avec prévisualisation en amont, qui leur permettait de mieux préparer leur travail, tout en définissant les meilleurs angles pour filmer l’action ;

– jeu vidéo : par exemple, prévisualisation de cinématiques ou création d’animations/prototypes de jeux pour faire valider leur production par un gros éditeur ;

Ci-dessous : cinématique pour le jeu Lord of The Fallen. Supervision, travail de caméra et animation par The Third Floor. Le rendu a été confié à un studio externe.

– publicité, un secteur qui fait de plus en plus appel à cette technique ;

– Parcs à thèmes et évènementiel.

Sur le secteur du cinéma, la prévisualisation n’est qu’un des aspects du travail proposé par The Third Floor. Le studio planche également sur la création de pitchvis (une bande-annonce ou scène en prévisualisation, qui servira à faire valider le lancement de la production par un studio), D-vis pour l’étape de design, on-set prévis durant la production, ou encore Postvis en postproduction, pour aider à définir les besoins en effets visuels.

Margaux Durand-Rival a présenté de nombreux extraits de travaux du studio durant sa présentation, dont beaucoup ne peuvent être dévoilés que lors de conférences, les clients interdisant leur diffusion en ligne.

The Third Floor - Margaux Durand-Rival

Méthodes de travail

Concrètement, les artistes de The Third Floor se divisent en deux grandes catégories :
– les Previs Asset Builders, qui créent modèles, textures, rigs et FX utilisés dans les prévisualisations, en lien avec l’Art Department de la production d’un film et en s’appuyant sur les designs ;
– les Previs Shot Creators, en charge de la mise en scène, de l’animation, de la mise en place des caméras, du lighting et du compositing. Ils s’appuient sur le storyboard du projet, qui doit être interprété et mis en images.

Si la plupart des Shot Creators sont des animateurs de formation, leur travail les amène à avoir des compétences plus larges, et leur travail se rapproche en quelque sorte de celui d’un réalisateur.

The Third Floor - Margaux Durand-Rival
Margaux Durand-Rival (à droite) en compagnie de spectateurs, après la conférence.

Le rythme est soutenu : chaque artiste doit finaliser plusieurs plans par jour.

Côté outils, le studio est équipé de stations HP Z600 avec 24Go de RAM. Ils utilisent Maya et son ViewPort 2.0, Motionbuilder, la suite Creative Adobe dont After Effects (moins cher que NUKE, il convient aux besoins en compositing du studio, assez réduits). Shotgun permet d’assurer le suivi des projets.
Des outils internes sont aussi utilisés, comme The Ark : une gigantesque base de données de modèles, effets et autres assets issus de projets passés, qui sont réutilisés ensuite sur de nouveaux travaux. Ce système permet de gagner un temps précieux : par exemple, un artiste pourra travailler immédiatement avec un acteur générique et une moto pour un plan de course-poursuite, quitte à ce que les asset builders réalisent un modèle plus proche de l’acteur et une moto spécifique au film si le besoin se fait sentir.

La mise en place d’un plan se fait en plusieurs étapes. Le matériau de base est le storyboard monté en vidéo, qui donne une idée du timing et de la composition. L’artiste va en tirer des « 3D Stills », autrement dit une transposition du storyboard en 3D. Viendront ensuite le choix des objectifs, de la composition, du montage.
Enfin, la prévisualisation animée est créée, en mettant l’accent sur le jeu d’acteur et l’émotion chez le spectateur.

Si l’animation traditionnelle est la plupart du temps employée, la motion capture est aussi utilisée, par exemple pour des cascades ou des actions basiques : là encore, l’objectif est de ne pas perdre inutilement du temps.
A Londres, ce sont les locaux de motion capture de Framestore qui sont employés. The Third Floor collabore aussi avec The Imaginarium, la société créée par Andy Serkis spécialisée en performance capture.

Si le processus de création d’un plan est rapide, il permet tout de même de faire de nombreux choix artistiques, et les artistes du studio peuvent souvent proposer des suggestions à un réalisateur. Margaux Durand-Rival l’a d’ailleurs souligné durant les questions : il s’agit d’une « urgence contrôlée », et le planning laisse toujours la place à l’exploration d’idées.

ZED

Outils, R&D et avenir du studio

Margaux Durand-Rival a ensuite présenté une série d’axes de développements de The Third Floor, qu’ils soient déjà en place ou envisagés :

– The Ark, déjà évoquée plus haut, qui est au coeur du processus du studio ;
– travail en motion capture, caméras virtuelles (The Third Floor a développé son propre système de caméra virtuelle) ;
– rendu 3D temps réel : le studio suit de près les avancées du rendu dans les jeux vidéo, et souhaite à terme opter pour une solution permettant d’avoir une prévisualisation de qualité en temps réel.
En particulier, le studio s’intéresse à CineBox, outil développé par Crytek qui permet de créer des cinématiques en s’appuyant sur le CryEngine. Son avantage majeur, le lien direct avec Maya.
The Third Floor n’est toutefois pas fixé sur une solution : Unity, Unreal sont aussi envisagés. Interrogée sur Blender, qui possède des outils internes de 3D temps réel, Margaux Durand-Rival a souligné que beaucoup de clients sont sous Maya, ce qui rendrait moins pratique l’utilisation de cet outil.
– le travail en lien toujours plus étroit avec les studios d’effets visuels est un axe majeur. The Third Floor met en place un pont de plus en plus fort avec eux, et fournit par exemple les assets et scènes d’un projet de prévisualisation, afin de faciliter la suite du projet.

La présentation s’est achevée sur le slogan de la Previs Society, « Fix It In Pre », pour rappeler que la prévisualisation est avant tout un outil permettant d’anticiper les problèmes et de les éviter, de préparer en amont le travail à venir et donc de gagner du temps et de l’argent.

La conférence a été suivie d’un cocktail dans le studio éphémère mis en place par HP : autour d’un verre, les spectateurs ont pu discuter avec Margaux Durand-Rival, mais aussi découvrir certains outils matériels et logiciels.

ZED

Pour en savoir plus

– le site de The Third Floor ;
– Notre dossier sur Gravity revient également sur la prévisualisation, une interview de Vincent Aupetit (Previsualisation Supervisor chez The Third Floor).

Rappelons enfin que l’évènement ZED se poursuit jusqu’à la fin de la semaine à Paris : demain, The Foundry et The Mill seront sur place. Vendredi, Autodesk présentera ses suites 2015 et Cinesite/Framestore reviendront sur World War Z.
Des places sont encore disponibles, à réserver gratuitement sur le site de l’évènement.

A Lire également