Accueil » ZED : Isotropix présente Clarisse

ZED : Isotropix présente Clarisse

Temps de lecture : 3 minutes

A l’occasion de la seconde journée de l’évènement ZED, organisé par HP et dont 3DVF – Progiss est partenaire, la société Isotropix est revenue sur Clarisse, son outil atypique aux capacités multiples.

Isotropix

Disponible sous Windows, Mac et Linux, Clarisse est plus qu’un simple moteur de rendu : le logiciel se présente comme un nouveau paradigme. Le principe : permettre aux artistes de travailler sur l’image finale compositée, à tout moment.

Clarisse combine en effet des fonctions 2D et 3D qui permettent de multiples utilisations :
– look development ;
– matte painting 3D, camera mapping ;
– modélisation procédurale ;
– assemblage de scène / layout / animation / rigging basique ;
– texturing, shading, lighting ;
– rendu, compositing, précompositing.

Le moteur de rendu de Clarisse est de type path tracing Monte Carlo, sur CPU et avec rendu progressif.

Une des particularités du logiciel est de pouvoir travailler sur des scènes énormes, comportant des milliards de polygones : plutôt que d’afficher les scènes en OpenGL comme pour la plupart des viewports, Clarisse utilise son moteur de rendu. Conséquence : il n’y a plus de limitation liée à la mémoire de la carte graphique. Pas besoin d’utiliser de proxies, pas de temps de transfert vers le moteur de rendu lors du rendu final.

Clarisse dispose de nombreux atouts ; en voici une partie :
– Application pensée de façon multithreadée, un atout pour les processeurs multicore. Les performances sont linéaires en fonction du nombre de cores.
– Outil de gestion automatique des redondances : des objets dupliqués seront automatiquement gérés comme une entité unique en mémoire, sans avoir besoin d’indiquer quoi que ce soit au logiciel.
– Gestion procédurale de la scène.

– Format de fichier ASCII (avec structure simple à lire et éditer) et support complet Python : de quoi intégrer facilement l’outil dans un pipeline.
– Support Alembic.
– Les outils de compositing intégrés permettent d’agir sur le rendu : il est possible de créer des couches et passes directement dans Clarisse, d’utiliser divers effets et outils. Bien entendu, il ne s’agit pas de remplacer un produit comme NUKE, mais les outils seront suffisants pour des besoins basiques, ou pour faire du précompositing.
– Gestion des ressources externes : si un asset externe est modifié, Clarisse le détectera et fera la mise à jour de la scène. Un bon point pour le travail en équipe.
– possibilité de réutiliser les rendus dans Clarisse, en temps réel : par exemple, il sera possible de faire un éclairage studio HDRI personnalisé en créant une scène avec des spots et surfaces d’éclairage, de faire un rendu panoramique de cette scène, d’appliquer un effet de flou (grâce aux outils de compositing intégrés) puis d’utiliser cette image comme light probe HDRI dans une autre scène. Le tout, en temps réel : une modification dans la scène initiale se répercutera immédiatement dans la seconde scène. De quoi se passer de produits comme HDR Light Studio.

Un autre usage de cette fonction de réutilisation des rendus sera la création de matte paintings 3D : dans la vidéo qui suit, des éléments 3D sont utilisés pour créer des groupes de bâtiments. Chaque groupe est rendu dans une scène, et les rendus sont ensuite utilisés comme des éléments 2D dans la scène finale. Là encore, toute modification sur un élément se répercute en temps réel sur le résultat final.

En raison de son approche atypique, décrire Clarisse en quelques lignes est un exercice délicat ; nous vous invitons à consulter le site officiel pour plus de détails.

Après la conférence, les participants ont pu échanger librement avec l’équipe, mais aussi prendre en main le logiciel.

Isotropix

Isotropix

L’évènement ZED se poursuit jusqu’à la fin de la semaine à Paris : demain, The Foundry et The Mill seront sur place. Vendredi, Autodesk présentera ses suites 2015 et Cinesite/Framestore reviendront sur World War Z. Des places sont encore disponibles, à réserver gratuitement sur le site de l’évènement.

A Lire également