Accueil » Eddie Perlberg, product Manager de 3ds Max : quel avenir pour le logiciel ?

Eddie Perlberg, product Manager de 3ds Max : quel avenir pour le logiciel ?

Temps de lecture : 2 minutes

FxGuide a mis en ligne une interview de Eddie Perlberg, Product Manager de 3ds Max. Un travail délicat : il est la troisième personne à ce poste en deux ou trois ans.

FxGuide revient tout d’abord sur le problème rencontré l’an passé au SIGGRAPH : en raison de divers imprévus, 3ds Max avait tout simplement été passé sous silence lors du User Group d’Autodesk. Une situation qui avait évidemment inquiété les utilisateurs.

Mais l’éditeur entend bien renverser la vapeur, et faire passer un message clair : l’équipe de développement est au travail.
Se rapprocher de Tom Hudson, développeur original du projet devenu 3ds Max, est à voir comme un symbole fort. Selon Perlberg, un poste à plein temps attend Hudson s’il le souhaite ; à l’heure actuelle, il travaille avec l’équipe de développement, mais pas encore en tant qu’employé à part entière et à temps plein.

Eddie Perberg prend acte des problèmes passés du logiciel : oui, certaines fonctions prometteuses n’ont pas été suffisemment développées par le suite. Mais selon lui, développer un outil puis le laisser de côté sans plus s’en préoccuper fait partie du passé.

Diverses pistes de développement et défis sont évoquées :
– meilleur support des moteurs de rendu tiers ;
– travailler plus activement sur l’accroissement de la base utilisateur ;
– défis liés au cloud et mobile ;
– ne pas se contenter d’un support Windows 64 ;
– amélioration des performances, notamment grâce aux GPUs ;
– meilleure adoption des standards ouverts comme OpenSubdiv, OpenColorIO ;
– améliorer les menus ;
– montrer que les projets ambitieux comme Bifröst sont pertinents pour Max et pas seulement Maya ;
– améliorer les relations publiques entre l’éditeur et les utilisateurs.

L’article revient plus en détails sur certains de ces points, et nous vous invitons à consulter l’interview de Eddie Perlberg pour plus de détails. Si Perlberg ne peut pas s’engager fermement sur les nouveautés à venir, il semble en tous cas que lui et Autodesk veuillent redorer le blason du logiciel.

3ds Max 2014

A Lire également