Accord anticoncurrence LucasFilm / Pixar : Siddharth contre-attaque

Lucasfilm

 

Alors que les fans de StarWars célébraient hier le Star Wars Day, Siddharth Hariharan, ex ingénieur logiciel de LucasFilm, a préféré fêter l’évènement en… Déposant une plainte.

Vous vous souvenez sans doute du pacte anticoncurrence entre Lucasfilm et Pixar, dont nous vous avions parlé et dont le but était de niveler les salaires du secteur en évitant une concurrence à l’embauche entre les deux sociétés, mais aussi d’autres entreprises du secteur des technologies.

Si la justice a déja tranché, de façon assez clémente, sur cette affaire, cela n’empêche pas les employés de se retourner contre leurs patrons ou ex-patrons. Siddharth Hariharan a donc déposé une class-action qui vise en fait toutes les entreprises high-tech ayant pratiqué ces méthodes illégales : Lucasfilm, Adobe, Apple, Google, Intel, Intuit et Pixar sont cités.

Tous les employés actuels ou passés ayant travaillé pour ces entreprises durant l’application des accords illégaux sont concernés, autrement dit tous ceux étant en poste entre 2005 et, au minimum, 2009.
Conformément au principe des class-action, tous ces employés peuvent donc, s’ils le souhaitent, se joindre à Siddharth Hariharan, qui espère bien retirer des dommages et intérêts substantiels de l’affaire. Selon la firme d’avocats en charge du dossier, la baisse artificielle des salaires liées au pacte anticoncurrence serait de l’ordre de 10 à 15%.

Reste maintenant à voir quelles seront les suites de cette action en justice. Si le pacte en lui-même semble difficilement contestable au vu des investigations du département américain de la justice, l’impact sur les studios dépendra notamment du nombre de personnes qui se joindront au plaignant.

A Lire également