Accueil » Maxwell Render : la V3 disponible

Maxwell Render : la V3 disponible

Temps de lecture : 2 minutes

Maxwell Render

Next Limit annonce le lancement de Maxwell Render V3, nouvelle version de son moteur de rendu.

Voici la liste des nouveautés :
    Custom Sun Radius : la taille et la couleur du soleil physique peuvent être modifiées. Une méthode de gestion des ombres douces physiquement correctes est introduite.

    Procedurals : une collection de textures procédurales qui permettent des effets variés. Ces textures sont personnalisables, multiplateformes et bouclables.

    Fast ML preview : aperçu Multilight rapide, même avec diffusion et dispersion.

    Improved FIRE voxelization : la re-voxelisation ne se fait que sur les objets qui ont changé, économisant du temps.

    Render Booleans : un objet englobant comme une sphère, un cube ou un plan permettent désormais de couper un objet lors du rendu, à la manière du Z-clipping d’une caméra mais en moins contraignant.

    Custom alphas : nombre illimité de « calques » d’alphas.

    New lenses : ajout d’un objectif sphérique (utile pour créer des panoramiques HDR ou des visites virtuelles), effet fisheye, « pinhole » (pas de profondeur de champ), panoramiques cylindriques et orthographiques.

    Material Assistants : nouveau système d’éditeur de matériaux axé sur la simplicité.

    Pixar Open SubDiv : cette technologie permet de subdiviser les objets low-poly au moment du rendu, ce qui crée des économies de place et accélére les transferts de données.

    Blockable emitters : possibiliter d’isoler la contribution de chaque émetteur sur chaque objet de la scène pour un contrôle précis de l’éclairage.

    Image projectors : les émetteurs peuvent projeter de la lumière à partir d’un bitmap ou d’une texture procédurale.

    Maxwell Sea : système de création d’océan réaliste. Le mesh est créé au moment du rendu et l’océan ne prend donc quasiment pas de place dans le fichier .MXS.

    Maxwell Scatter : ce nouveau modifier permet de répartir les instances d’un objet sur la surface d’un autre objet, avec des paramètres semblables à celui du modifier Maxwell Grass.

    Improved Motionblur : amélioration du temps de rendu avec motion blur, en particulier sur les scènes comportant du hair et des particules. Les gains sur une scène comportant des millions de cheveux peuvent aller jusqu’à x100.

    Alembic : support des objets statices et animés, mais aussi des particules. Fonctionne avec Exocortex CRATE.

    Double-sided materials : il est possible d’appliquer un matériau différent sur les deux faces d’un polygone, ce qui sera utile pour les feuilles d’arbres ou de papier.

    Deep Compositing : il devient possible de rendre en « deep image », aux formats EXR ou DTEX.

    Volumetrics : possibilité d’ajouter une constante volumétrique à un objet (utile pour des effets comme le brouillard). Peut fonctionner avec des fichiers de particules comme les .bin Realflow, mais aussi des champs les density fields/voxels depuis Maya ou Houdini.

    10 Nodes : les licences flottantes Mawell Render Suite sont fournis avec 10 rendernodes en standard.

A Lire également