Davantage de crédits d’impôts pour le jeu vidéo

Assemblée Nationale

L’assemblée nationale a modifié les dispositions permettant d’accéder au crédit d’impôt pour le jeu vidéo.

Un amendement désposé par le Parti Socialiste (députés : M. Feltesse, M. Thévenoud, M. Hammadi, M. Bloche et M. Guillaume Bachelay) abaisse le seuil permettant d’obtenir cette aide, qui passe de 150 000€ de budget de développement à 100 000€.

A noter également, les jeux PEGI 18+ étaient jusqu’ici totalement exclus. Désormais, seuls les jeux comportant des séquences à caractère pornographique ne pourront avoir accès au crédit d’impôt.
La raison de cet assouplissement est clair : les ventes de jeux destinés aux adultes représentent « plus d’un tiers des ventes de jeux AAA sur consoles », indiquent les députés. Du fait de la visibilité internationale des jeux AAA, ils jugent donc préférable de les aider également, puisqu’ils sont « de véritables vitrines de l’excellence technique et artistique française » malgré la violence qu’ils peuvent contenir.
L’impact de cette mesure sur l’emploi et son effet structurant (car favorisant les projets avec collaboration de gros et petits studios) sont aussi évoqués.

Du côté du gouvernement, Aurélie Filippetti (Ministre de la Culture) et Fleur Pellerin (Ministre déléguée à l’Economie numérique) affichent leur soutien à cette mesure, et espèrent qu’elle permettra de « juguler la véritable hémorragie des entreprises et des emplois du secteur du jeu vidéo français« , qui subit de plein fouet l’attractivité fiscale du Canada et des USA. En 5 ans, indiquent-elles, le secteur du jeu vidéo a perdu 50% de ses emplois en France.

Via Clubic.

A Lire également