France 2

La Paris Games Week 2013 s’est achevée hier. A l’approche de Noël et en période de récession, le sujet permettait de nombreux angles d’approche pour les médias généralistes : aspect commercial du point de vue des clients (explosion des ventes dans les prochaines semaines), culturel (quels sont les plus gros titres de cette fin d’année, et que révèlent-ils des goûts actuels du public ?) ou encore analyse économique (évolution du secteur, positionnement des sociétés françaises, place de cette industrie dans une économie en crise)…
De nombreuses questions qui invitaient les journalistes à un traitement sérieux.

Ce n’est pourtant pas l’angle choisi par le JT de France 2, hier midi :
(si vous ne pouvez voir la vidéo ci-dessous, elle est disponible pour quelques jours encore sur le site de France Télévision)

En 2013, France 2 a donc choisi une fois de plus de traiter le sujet sous l’angle de l’addiction, avec un sujet de deux minutes qui ne nous apportera pas la moindre information sur Paris Games Week. Pire, le nom même de l’évênement est écorché, le « Paris » ayant disparu on ne sait trop pourquoi. L’erreur est aussi présente sur le site de France Télévision, dans l’intitulé écrit de la vidéo.

Rien sur le contenu des jeux, rien sur l’évènement, et, pire, rien sur le sujet finalement traité : le reportage se contente d’aligner quelques interviews pour alimenter son propos, nous parle de « spécialistes » sans jamais les nommer ou citer d’étude concrète. On ne saura jamais qui sont ces joueurs dépendants, s’ils sont nombreux ou représentent une ultraminorité. Aucun chiffre, aucune information concrète en dehors du « les jeux rendent accro » vu et revu depuis plus d’une décennie. Un sujet qui s’avère donc malheureusement très paresseux, tant dans son angle que dans son traitement.

On attend cependant toujours avec impatience un reportage sur les dangers de la consommation excessive de télévision et son impact sur les liens sociaux, alors même que les français passaient en moyenne plus de 3h30 devant le petit écran en 2011… Sans doute pour regarder d’excellents reportages sur l’addiction au jeu vidéo ?

Plus sérieusement, notons tout de même que les journalistes savent, quand ils le veulent, faire du très bon travail. Ainsi, Olivier Couvreur a réalisé pour France 3 un article complet, qui couvre les aspects sociaux (avec le multijoueur et l’aspect connecté toujours plus présents), culturels et économiques du phénomène, proposant même une interview d’Emmanuel Martin, délégué Général du SELL, qui organise Paris Games Week.

Le reportage de France 2 démontre donc peut-être moins un manque de compétences sur le sujet qu’un manque de volonté, de temps ou d’intérêt. Ce qui en soi, pose question lorsqu’il s’agit de la première industrie culturelle en France et dans le monde en termes de chiffre d’affaires…

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X