SIGGRAPH 2013 : Digiteyezer, de nouveaux usages pour le scan 3D

A l’occasion du SIGGRAPH 2013, la société française Digiteyezer dévoile un jeu vidéo faisant appel au scan 3D : une simulation de paintball dans laquelle le joueur peut insérer son propre visage.

Concrètement, les visiteurs du SIGGRAPH pourront (stand #148) faire numériser leur visage en quelques secondes via le kiosque Easytwin (que nous avions présenté dans notre dossier sur Laval Virtual 2013, en bas de la première page) ; l’avatar sera ensuite utilisé directement dans le jeu. Les joueurs pourront aussi imprimer en 3D leur visage avec une figurine personnalisée, en tenue de paint-ball. L’envoi du fichier se fait de façon automatisée vers les serveurs de Sculpteo, dans une approche grand public : simplicité et efficacité.

Digiteyezer
Ce nouvel usage a été rendu possible par un partenariat avec DYE Paintball (société spécialisée dans le matériel de paintball), l’éditeur et studio de développement PCB, ainsi que la société Sculpteo, spécialisée dans l’impression 3D.

Avec cette annonce, Digiteyezer concrétise le « scan to play » (scan 3D pour le jeu vidéo) que la société cherchait à développer lorsque nous l’avions rencontrée à Laval Virtual, et poursuit son effort dans le « scan to print » (scan pour l’impression 3D).

Easytwin
Ci-dessus : le kiosque de scan 3D Easytwin, lors de Laval Virtual 2013. L’utilisateur se place en face de l’appareil, qui crée automatiquement une version 3D du visage.

Lors de l’ouverture du SIGGRAPH, Digiteyezer devrait également dévoiler deux prototypes d’applications de scan 3D sur mobile, dans la lignée de leur application iFace 3D (scan 3D de visage sur iPhone). Pour au moins un des deux prototypes, la reconstruction devrait se faire en local, sur le téléphone mobile, et non plus dans le cloud.
Nous devrions pouvoir vous donner plus d’information dans quelques jours, après le lancement de la conférence.

A Lire également