Accueil » Impression 3D : le géant Stratasys rachète MakerBot

Impression 3D : le géant Stratasys rachète MakerBot

Temps de lecture : 2 minutes

Stratasys - MakerBot

Le secteur de l’impression 3D est actuellement en phase de concentration, avec des rachats multiples ces derniers mois. La tendance se confirme avec l’annonce de Stratasys, qui vient de racheter MakerBot.

Lancée en 1989, Stratasys fait figure de géant de l’impression 3D. En 2012 déjà, le groupe fusionnait avec Objet, créant une entité capitalisée à hauteur de 3 milliards de dollars.

MakerBot, de son côté, construit des imprimantes 3D abordables visant les particuliers, un marché que semblait délaisser Stratasys jusqu’ici (le groupe préférait se focaliser sur les usages industriels ou haut de gamme). Start-up créée en 2009, elle a connu un succès fulgurant avec ses machines Replicator et Replicator 2.
MakerBot aurait déjà vendu plus de 22 000 imprimantes 3D.

Le montant du rachat est à la hauteur de l’engouement pour l’impression 3D : 403 millions de dollars en actions, soit plus de 300 millions d’euros. Mieux encore, 201 millions de dollars (150 millions d’euros) suppplémentaires sont prévus sous réserve que MakerBot atteigne certains objectifs financiers.

En pratique, MakerBot devrait garder une bonne indépendance. Le CEO de MakerBot, qui évoque une « politique de croissance aggressive », continuera à diriger l’entité.
Cette approche a du sens pour Stratasys, qui vient à peine d’intégrer Objet et évite ainsi de devoir à nouveau se restructurer en profondeur.

All Things Digital indique que selon des sources proches de MakerBot, la société pourrait atteindre 73 millions de dollars de chiffre d’affaire cette année, contre une dizaine l’an passé. Son projet de scanner 3D pourrait l’aider à gonfler ce chiffre.
A noter, et toujours selon All Things Digital, d’autres offres de rachat ont été faites à MakerBot, pour des montants similaires.

Ces informations soulignent que plusieurs acteurs importants du marché croient fermement à l’explosion de l’impression 3D low-cost. On peut spéculer que 3D Systems, concurrent direct de Stratasys, a pu faire partie des autres candidats.

A Lire également