Banques de modèles 3D : fusion de TurboSquid, Falling Pixel et Exchange3D

Turbosquid, poids lourd dans le domaine du stock 3D (achat et vente de modèles, textures, plugins), créé en 2000, a annoncé son intention de fusionner avec les plateformes Falling Pixel – un des leaders en Europe – et Exchange3D (basé en Russie). Les trois plateformes continueront à exister de façon séparée, mais le management sera unique : celui de Turbosquid.

 

Turbosquid

Jonathan Lloyd, ancien Managing Director de Falling Pixel, se voit confier un poste au sein de l’équipe dirigeante de Turbosquid.

Stratégiquement, le but est de réaliser des économies d’échelle, élargir la base de clients, et avoir la capacité de construire une plateforme plus performante, de façon à générer plus de ventes et achats de contenu.

Turboquid présente évidemment les choses de façon positive pour les utilisateurs de ses services, en indiquant qu’un programme de certification destiné à remonter le niveau des contenus proposés est en beta chez TurboSquid, et sera étendu à Falling Pixel et Exchange3D.

Pour plus de détails :
– L’annonce officielle
– Des informations supplémentaires sur les royalties sont disponibles ; en résumé, l’alignement se fera sur la politique de Turbosquid, avec 50-60% pour les artistes exclusifs, 40% sur les ventes pour les autres.

EDIT : le site 3D Stock Talk contient un débat assez intéressant sur le sujet, opposant en particulier Jonathan Lloyd (qui comme indiqué plus haut fait désormais partie de l’équipie dirigeante de TurboSquid) et Matt Anderson de The3DStudio.com, autre plateforme de stock 3D. Ce dernier remet en cause TurboSquid, dénonçant une politique défavorable aux artistes et une tentative de faire du marché un quasi monopole. Evidemment, The3DStudio étant un des seuls opposants restant en face de TurboSquid, les propos issus des deux côtés sont à lire avec recul.

A Lire également