ILM et Weta Digital lancent OpenEXR 2.0

OpenEXR

ILM et Weta Digital annoncent la sortie d’OpenEXR 2.0, nouvelle version du format open-source de fichiers HDR.

Des avancées majeures sont incluses :
– support Deep Data : chaque pixel peut désormais stocker une liste d’échantillons de longueur variable. Le but est de permettre le stockage de multiples valeurs à différentes profondeurs pour chaque pixel, de façon à supporter les workflows de deep compositing, en représentations hard surfaces ou volumétrique.

– fichiers images en plusieurs parties : les fichiers peuvent contenir différentes sections séparées mais ayant un lien entre elles (multi-part). L’accès à une partie peut se faire indépendamment des autres, et les pixels de parties non utilisées dans l’opération en cours n’ont pas besoin d’être lus, ce qui accélère les temps d’accès pour certains usages. L’interface multipart supporte les images stéréoscopiques lorsque les vues sont stockées dans des parties séparées.
En clair : il sera bien plus rapide de travailler sur des images stéréoscopiques sous OpenEXR 2.0 qu’avec le multiview proposé dans les versions précédentes du standard.

– lecture optimisée des pixels : le décodage des images scanline RGB(A) a été accéléré sur les processeurs SSE (Streaming SIMD Extensions), ce qui accélère “de façon significative” la lecture des anciens et nouveaux formats d’images, y compris les fichiers multipart et multiview.

– Espace de noms (namespacing) : un système de versions d’espaces de noms fait son apparition dans la librairie, pour éviter les conflits entre les packages compilés sur différentes versions de la librairie.

Le communiqué complet est disponible sur le site officiel d’OpenEXR.

A Lire également