Accueil » Face à la crise, Tippett Studio hiberne et réduit ses effectifs

Face à la crise, Tippett Studio hiberne et réduit ses effectifs

Le Hollywood Reporter a publié un article pour le moins alarmiste : Tippett Studio aurait renvoyé 40 % de ses effectifs, et cite les propos de Jules Roman, CEO du studio, qui évoque une « hibernation ». Pire, selon l’article Roman évoque de possibles licenciements supplémentaires si rien ne change.

Tippett Studio
Photo de profil actuel de la fan-page Facebook de Phil Tippett. Le texte est une référence à la chanson « The Revolution will not be televised » (voir la page Wikipédia et une version sur Youtube) de Gil Scott-Heron.

Phil Tippett a rapidement cherché à amoindrir l’annonce sur Facebook, qualifiant le titre du Hollywood Reporter de « trompeur ». Il indique qu’il s’agit surtout de réduire les effectifs arrivés en fin de projet, et sous-entend donc qu’il s’agit de contrats non renouvelés plus que de licenciements. Il indique aussi fermement que le studio n’est pas en danger de faillite et qu’il n’y a pas de licenciements massifs.

Reste qu’il reprend le terme d’hibernation et de réduction d’échelle : s’il ne s’agit pas d’artistes renvoyés au sens strict, le studio a bel et bien réduit de façon considérable sa force de travail, tout simplement parce que les projets manquent à l’heure actuels. Le coeur de l’équipe est toutefois conservé.

Cette annonce est directement à mettre en lien avec la fermeture de Mill TV, et des propos du CEO de Framestore prononcés en commentaire à cette fermeture : il soulignait que l’avenir verrait les effectifs permanents se réduire, remplacés par un plus fort taux d’embauches par projet, avec plus d’artistes en parallèle mais sur des durées plus courtes.

A Lire également