Accueil » VFX Townhall – Pi Day : retour sur le débat

VFX Townhall – Pi Day : retour sur le débat

Nous vous l’avions annoncé, un débat était organisé dans la nuit à l’occasion du Pi Day (3/14), en référence à L’Odyssée de Pi et sur la thématique de l’état actuel du secteur VFX. En voici un compte-rendu.

VFX Town Hall

Le site principal du débat était Los Angeles, au sein de la Gnomon School of Visual Effects ; 250 personnes environ s’y trouvaient. D’autres lieux aux USA, Canada et dans le monde entier étaient en lien direct.
Un panel composé notamment de Scott Squires, Scott Ross (ex General Manager d’ILM et CEO de Digital Domain), Steve Kaplan d’Animation Guild, Gene Warren Junior (propriétaire du studio Fantasy II Film Effects) donnait sa vision du secteur et a répondu aux questions du public.

Comme prévu, l’ensemble du débat est en ligne, visible plus bas (près de trois heures de vidéo).
FxGuide a publié un compte-rendu assez détaillé et avec photos de l’évènement, que nous vous invitons également à lire et qui nous a servi de source pour cet article.

Scott Squires incisif, la VES huée

Le débat a débuté avec Scott Squires, qui a donné sa vision de « l’état de l’industrie » des VFX. Incitations fiscales et systèmes de cashback ont été détaillés. Il en a profité pour exhorter les artistes à rejoindre un syndicat et à pousser leurs studios à rejoindre une association de commerce, mais aussi de ne pas laisser l’élan actuel s’essouffler.

La VES était présente, représentée par un des vice-présidents : Mike Chambers. Le président de la VES, Jeff Okun, a semble-t-il transmis ses excuses et ne pouvait être présent.
Il a mentionné la demande de la VES pour plus d’aides fiscales en Californie, propos qui ont reçu des huées. Chambers a réagi en rappelant que la VES est officiellement contre les incitations fiscales. Il a donné quelques chiffres : les 2/3 des 3000 membres de la VES sont californiens.

Scott Ross : nouvelle tentative d’association de commerce

Scott Ross est ensuite intervenu, en saluant le travail de la VES… Avant d’asséner que selon lui, il est temps de passer à autre chose. Il est revenu sur son idée d’une association commerciale qui unirait les studios VFX, soulignant que malgré la concurrence, bien des secteurs (Automobile, par exemple) arrivent à en former.
FxGuide indique qu’il est revenu sur quelques améliorations possibles sur le modèle économique actuel, comme la gestion des annulations de contrats (qui ont causé bien du tort à Rhythm & Hues et sont une cause majeure de ses problèmes actuels) et le calendrier de paiements.
Il a également plaidé pour une pression auprès des gouvernements pour mettre fin aux incitations fiscales, et des contrats standardisés.
Point intéressant : selon Scott Ross, le secteur des VFX a besoin d’un système de relations publiques, pour mieux communiquer.

Enfin, il a annoncé avoir contacté une quinzaine de studios VFX, et la plupart ont accepté de discuter d’une association commerciale. On se souvient que la précédente tentative de Scott Ross, que nous évoquions en janvier dernier, s’était soldée par un échec cuisant, de même qu’un premier essai il y a une vingtaine d’années (une organisation avait bien été créée, AVEC, mais avait quasi immédiatement explosé en raison de tensions internes et d’un manque de confiance entre studios).
Il sera donc intéressant de voir ce qu’il advient de cette idée : va-t-on enfin voir les gros studios d’effets visuels réussir à s’entendre, ou s’agit-il encore une fois d’une initiative vouée à l’échec ? Réponse, sans doute, dans les semaines et mois à venir.


La vidéo complète du débat

Un syndicat aux USA… Et après ?

Les questions de l’assemblée et des sites connectés dans le monde entier sont aussi assez éclairants : pour le panel, un syndicat aux USA améliorerait forcément aussi les conditions dans le monde entier, de la même façon que les syndicats de cinéma ont amélioré les conditions dans de nombreux studios, même avec des employés non syndiqués.

Pour aller plus loin

Saluons à nouveau le travail de FxGuide, qui a proposé un compte-rendu avec photos en temps réel. On y trouvera plus de détails sur les questions-réponses au panel.
Le travail du site a d’ailleurs été salué par Steve Kaplan, un des membres du panel, qui a rappelé que FxGuide avait dès le début de la polémique évoqué la question des problèmes du secteur et des syndicats.

Il est à noter que plus de 72 000 personnes ont ajouté un « j’aime » à la page Facebook VFX Solidarity International. Le débat actuel a manifestement su rassembler, dans le monde entier.

Pour finir, nous invitions évidemment les lecteurs de 3DVF, et en particulier ceux du secteur VFX, à donner leur ressenti en commentaires. Si certains dirigeants de studios souhaitent s’exprimer sur ce sujet, ils peuvent également nous contacter par mail : info[at]3dvf.fr.

A Lire également