Cartoon Movie : bilan de l’édition 2013

Cartoon Movie

Du 6 au 8 mars se tenait à Lyon l’édition 2013 du Cartoon Movie. Rappelons que l’objectif de l’évènement est de faciliter la mise en place de financement entre acteurs du marché de l’animation venant de toute l’Europe : producteurs, investisseurs, distributeurs et sociétés diverses.

Les organisateurs dressent aujourd’hui un bilan de l’évènement (légendes des photos par 3DVF) :

Cartoon Movie 2013: les dessins animés européens séduisent le plus grand nombre


La 15e édition de Cartoon Movie qui s’est déroulée du 6 au 8 mars à Lyon a rassemblé plus de 700 producteurs de longs métrages d’animation, investisseurs, distributeurs, agents de vente et sociétés de jeu vidéo de l’Europe entière, pour établir des coopérations et lever des financements, permettant ainsi de mener à leur terme de nombreuses productions européennes.


Cartoon Movie
Le prochain projet de Patrice Leconte, et le projet Les Leaflees évoqué dans notre interview de Digital Banana © Valerie de Halleux / CARTOON


La manifestation a révélé toute la richesse de la création européenne dans le domaine du long métrage d’animation. Tout à la fois capables de concevoir des films à fort potentiel commercial et des œuvres particulièrement ambitieuses sur le plan artistique, les producteurs européens n’ont pas grand-chose à envier aux studios américains. Pour preuve, le succès commercial de films européens récents tels que « Tad l’explorateur » (2 700 000 entrées en Espagne), « Niko 2 » (2 millions d’entrées à l’international), « Ernest et Célestine » (850 000 entrées en France) ou encore « Kirikou et les hommes et les femmes » (1 million d’entrées en France).


Par ailleurs, le succès rencontré par les Cartoon Games, journée de rendez-vous organisée le 6 mars pour favoriser les rapprochements entre professionnels du film d’animation et du jeu vidéo, vient conforter la nécessité pour ces acteurs d’établir des synergies le plus en amont possible pour développer et promouvoir des projets communs.


Cartoon Movie : la qualité, la diversité et l’émotion étaient au rendez-vous


56 projets de longs métrages ont été présentés lors de cette édition parmi lesquels 22 étaient en concept, 16 en développement, 9 en production et 9 finalisés. Cette année, les projets étaient issus du chiffre record de 20 pays européens, montrant une très grande diversité de cultures et de graphismes.


Les projets des réalisateurs d’animation emblématiques,  tels que Sylvain Chomet, Enzo d’Alò, Patrice Leconte, Jean-François Laguionie ou encore Arthur Qwak ont été présentés lors de cette édition. La nomination d’Enzo d’Alò, Michel Ocelot et Peter Lord au Cartoon Movie Tribute du meilleur réalisateur européen vient également témoigner du niveau d’exigence de Cartoon Movie.


Rassemblant régulièrement 250 à 350 personnes, les présentations ont fait salle comble au cours des deux jours. Ainsi, les 15 projets qui ont attiré le plus de participants sont « Louise en hiver », « MUSIC! », « Le réveil du Zelphire », « Beyond Beyond », « L’île des enfants perdus », « CAFARD », « Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill », « Le prince et les 108 démons », « Le secret de Loulou », « Capture the Flag », « Pinocchio », « Christmas in Pinchcliffe », « Oggy et les cafards », « Little Princess and the Legend of Blue Foot » et « ALPHA ».


Les sessions consacrées à la promotion des projets en concept ont également suscité un fort intérêt de la part  des cofinanceurs potentiels.


Parmi les pitchs les plus marquants de de cette édition, « Louise en hiver » de Jean-François Laguionie (JPL Films, La Fabrique Productions, Vivi Film), un projet très personnel dans lequel le cinéaste met toute son âme, a conquis les participants. 

L’émotion était aussi au rendez-vous lors de la découverte du projet belge « CAFARD » de Jan Bultheel (Tondo, Topkapi Films, Superprod) basé sur des faits réels lors de la première guerre mondiale et des premières images de « L’île des Enfants perdus » de Dominique Etchecopar, d’après l’œuvre de Jacques Prévert (Label Anim). Les participants sont également venus assister en nombre à la présentation du film « Le réveil de Zelphire« , réalisé par le talentueux Arthur Qwak (2d3D Animation) d’après la BD de Karim Friha.


La comédie musicale « MUSIC!« , le nouveau projet de Patrice Leconte et Régis Vidal (Diabolo Films), se révèle très différent du premier long métrage « Le magasin des suicides« , avec un positionnement  potentiellement plus commercial. L’équipe de « Tad l’explorateur« , gros succès au box-office espagnol, a dévoilé le concept de « Capture the Flag« , qui pourrait bien, faire à son tour mouche auprès du grand public. Preuve en est, l’Europe est aussi capable de réaliser des films commerciaux de grande qualité !


Avec « Beyond Beyond« , la société danoise et suédoise Copenhagen Bombay prend aujourd’hui sa place parmi les valeurs sûres du secteur.


« L’Europe n’a plus à rougir face aux films américains, souligne Marc Vandeweyer, Directeur général de Cartoon. En seulement 15 ans, elle a non seulement montré que sa créativité et son savoir-faire ont globalement atteint le niveau de ses pairs outre Atlantique mais aussi qu’elle réalise des films plus audacieux et originaux. Elle doit désormais le faire savoir : le marketing est donc notre prochaine bataille !« 


Parmi les plus de 700 participants présents, on a pu noter la hausse significative du nombre de distributeurs et agents de vente (120), en augmentation de 20 % par rapport à 2012. Cette année, Cartoon Movie a notamment accueilli pour la première fois des distributeurs en provenance du Canada, de Corée du Sud, des Etats Unis, d’Inde, de Russie et d’Amérique Latine.


Les Cartoon Games : près de 700 rendez-vous pour créer des synergies entre jeu vidéo, livre interactif et film d’animation


Organisés en partenariat avec le pôle de compétitivité Imaginove, les Cartoon Games se sont déroulés cette année sur une journée complète et ont mobilisé 2 fois plus de sociétés de jeux vidéo que lors de leur première édition en 2012. 47 sociétés de jeu vidéo et de création de contenus interactifs en provenance de 5 pays et 50 producteurs de film d’animation étaient présents. L’objectif de ce rendez-vous est d’amener les acteurs de ces deux univers à monter des coopérations en amont pour décliner ensemble des projets communs.


En ouverture de cette journée de rencontres, des représentants d’Ubisoft, Rovio Entertainement et Copenhagen Bombay sont venus exposer aux participants les synergies que ces sociétés mettent respectivement en œuvre avec le secteur du film d’animation. Leurs témoignages ont montré les obstacles qu’ils ont pu rencontrer pour intégrer les marchés de la télévision et du cinéma. « Seules des démarches complémentaires entre ces deux métiers différents pourront leur permettre de pénétrer les deux marchés, estime Marc Vandeweyer. C’est en cela que les Cartoon Games prennent tout leur sens. »


Cartoon Movie
© Valerie de Halleux / CARTOON


Les lauréats des Cartoon Movie Tributes 2013


Les Cartoon Movie Tributes récompensent une personnalité ou société ayant eu une influence dynamique et positive sur l’industrie européenne du long métrage d’animation. Ce sont les professionnels eux-mêmes qui désignent le réalisateur, le distributeur et le producteur européens de l’année lors du Cartoon Movie.


Réalisateur européen de l’année : le cofondateur d’Aardman Animation Peter Lord (Royaume-Uni) pour “Les Pirates! Bons en rien, mauvais en tout”, film en stop-motion et 3D relief nommé aux Oscar 2013.

Les autres réalisateurs nominés étaient : le réalisateur italien Enzo d’Alò pour « Pinocchio » et Michel Ocelot « Kirikou et les hommes et les femmes »


Distributeur européen de l’année : TF1 International, qui a coproduit son premier long métrage d’animation en 2011, « Le chat du Rabbin« , suivi du«Crystal magique«  et d’« Aya de Yopougon« , qui sortira en salles cet été.

Les autres distributeurs nominés étaient : Pro Film (Bulgarie) et Universum Film (Allemagne).


Producteur européen de l’année : Les Armateurs (France), pour avoir sorti deux longs métrages d’envergure la même année : « Kirikou et les hommes et les femmes«  et « Ernest & Célestine« , qui a remporté le César 2013 du meilleur film d’animation.

Les autres producteurs nominés étaient  : Anima Vitae & Cinemaker (Finlande) et El Toro Pictures, Lightbox Entertainment, Ikiru Films, Telecinco Cinema & Telefónica Producciones


Awards
Les Cartoon Movie Tributes, et la remise de prix pour TF1, Benjamin Renner, Les Armateurs. Photos © Valerie de Halleux / CARTOON



Parallèlement, la Région Rhône-Alpes a décerné dans le cadre de Cartoon Movie un prix récompensant une personnalité dans le domaine de la création et de la production cinématographique en Région Rhône-Alpes. 


Benjamin Renner, réalisateur d’ « Ernest et Célestine », est le lauréat 2013. Ancien étudiant de la Poudrière, il avait été remarqué par son court métrage « La queue de la souris ». « Ernest et Célestine », César 2013 du meilleur film d’animation, est son premier long métrage.


 

A propos de Cartoon Movie

Cartoon Movie a été créé en 1999 avec pour objectif de favoriser le développement des coproductions et coopérations transfrontalières, d’accélérer le montage financier et le processus de production des films et de faciliter leur distribution à l’échelle européenne et internationale. Ainsi, Cartoon Movie a permis depuis sa création de trouver un financement à plus de 200 films, équivalent à un montant total d’1,4 milliard d’euros.


Cartoon Movie est organisé par CARTOON avec le soutien du Programme MEDIA de l’Union européenne, du CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée), de la Région Rhône-Alpes et du Grand Lyon, en collaboration avec Imaginove, le pôle de compétitivité des filières de l’image et du contenu numérique en Rhône-Alpes.

A Lire également