Accueil » Rhythm & Hues : une société Sud-Coréenne enchérit à 17 millions

Rhythm & Hues : une société Sud-Coréenne enchérit à 17 millions

Temps de lecture : 3 minutes

R&H

Comme prévu, le processus de faillite de Rhythm & Hues se poursuit.
Nous vous l’avions indiqué, ce processus légal a trois issues possibles : Rhythm & Hues (R&H) pouvait subir une réorganisation et continuer ses opérations tout en payant ses dettes, mais aussi subir une liquidation pure et simple ou encore être revendue pour éponger les dettes.

Ce troisième scénario est en passe de se réaliser ; un repreneur vient de s’avancer et de faire une offre.

David Cohen de Variety, qui suit l’affaire de près, a donné des éléments sur l’avancée du processus.

Un besoin urgent de renflouer les caisses

Un premier article publié avant cette annonce dévoile que sans apport rapide d’argent, le studio devra licencier une part « importante » de ses salariés pour continuer à fonctionner sur ses projets actuels. Les documents légaux nous apprennent également que Rhythm & Hues compte accroître sa présence en Asie pour diminuer ses coûts, ce qui laisse présager des délocalisations de postes actuellement situés en Amérique du Nord.

17 millions de dollars (au moins) pour Rhythm & Hues

Un second article revient sur l’offre de rachat : une enchère « stalking horse » a été déposée. Il s’agit en fait d’une proposition qui sert d’amorce pour les propositions de rachat : une entité propose un montant avant l’ouverture effective aux propositions de rachat. Après l’ouverture, les candidats doivent forcément proposer plus. L’avantage du procédé est de disposer d’un racheteur pour la société même si aucune autre offre n’est déposée une fois les enchères ouvertes : une assurance que l’enchère ne sera pas un fiasco, en somme.

Ici, c’est une société Sud-Coréenne qui s’est avancée : JS Communications propose pas moins de 17 millions pour Rhythm & Hues.

La somme serait divisée en deux parties, 16 millions servant à rembourser les prêts consentis par la Fox et Universal pour empêcher Rhythm & Hues de fermer totalement, le dernier million étant injecté dans le studio.

Cela ne signifie pas que JS Communications va forcément remporter l’offre ; Variety souligne toutefois que R&H a clairement indiqué qu’elle était favorable à ce nouveau propriétaire.
JS Communication dispose par ailleurs d’un « break-up fee » de 420 000 dollars : en clair, la société touchera cette somme si un autre enchérisseur lui dame le pion.

De nombreux autres acheteurs sont d’ailleurs en lice : le même article indique qu’une vingtaine d’entités candidates auraient exprimé un intérêt ; on s’attend à ce qu’une dizaine le concrétisent par une offre ferme.

Des créanciers mécontents

David S. Cohen écrit également que certains créanciers s’opposent au déroulement actuel de la procédure : un comité composé de Warner Bros, la banque d’investissement Focal Point Partners et une class-action d’employés de R&H licenciés.
Ils affirment que le processus actuel va surtout dans le sens des intérêt des dirigeants de R&H et des deux studios Fox et Universal, qui verront leurs projets terminés et seront en première ligne pour être remboursés.

Dans une déposition présentée à la cour gérant le cas R&H, ils indiquent que pour eux, une liquidation pure et simple du studio aurait été préférable.

Variety rappelle que R&H devrait environ 5 millions de dollars à Warner Bros., New Line et 300 Pictures. La Warner s’était dès le départ opposée un placement en faillite, et a rapidement retiré ses projets une fois celle-ci déclarée.

Les créanciers soulignent en particulier que les dirigeants de R&H ont préféré utiliser des fonds issus de la vente des locaux de El Segundo en gage pour sécuriser le prêt de Fox et Universal, au lieu de les utiliser pour faire monter la valeur du studio lors des enchères, et donc faciliter le remboursement des dettes.

Et maintenant ?

Les acheteurs potentiels doivent soummettre leur enchère d’ici le 22 mars. La vente elle-même se tiendra le 27 mars, et sera suivie d’une audience judiciaire qui confirmera le vainqueur des enchères.
Dès le 29, indique Variety, la vente pourrait être scellée et Rhythm & Hues changer de mains.

Variety a par ailleurs pu s’entretenir avec JS Communications, qui affirme que la société n’a aucunement l’intention de liquider le studio si son offre est celle retenue. Cette société spécialisée dans les médias et le divertissement, avec des activités allant de la production de cinéma au financement de films et de diffusion télévisée, précise qu’elle cherche à s’étendre hors de Corée. Ce rachat serait pour elle l’occasion rêvée.
L’article donne de plus amples détails sur la société, et nous vous invitons à le consulter pour en savoir plus.

A Lire également