Accueil » MakerBot : scan 3D et partenariat avec Autodesk

MakerBot : scan 3D et partenariat avec Autodesk

Temps de lecture : 2 minutes

A l’occasion du SXSW, la société MakerBot spécialisée dans les imprimantes 3D low-cost annonce un futur scanner 3D et un partenariat avec Autodesk.

Digitizer, le dernier-né de la gamme MakerBot, ne sera pas une imprimante 3D mais un scanner 3D personnel. Si un prototype a été dévoilé, aucune spécification n’a filtré : le prix et la précision sont donc inconnus.
Le système utilise deux lasers pour trianguler la forme 3D d’un objet, qui repose sur un plateau tournant. Un scan complet prendrait moins de trois minutes, et le logiciel associé devrait permettre de combler automatiquement les trous pour produire des modèles prêts à être imprimés.
Il sera donc possible, en couplant Digitizer avec les imprimantes 3D de MakerBot, de disposer d’une « photocopieuse 3D ». Il n’est pas certain que la webcam équipant la machine capture également les textures des objets.

Digitizer
Photo du prototype présenté au SXSW – Image Mashable – Emily Price

Peu d’informations sur ce produit disponible d’ici la fin de l’année, donc (une mailing-list permet d’être tenu au courant des avancées), mais ce scanner pourrait permettre de démocratiser le scan 3D avec un appareil prêt à l’emploi, moins complexe et onéreux que le célèbre système David LaserScanner, par exemple.

On notera par contre que le choix du nom de la machine risque d’entrer en conflit avec Digiteyezer, société française qui se focalise justement sur le scan 3D. Le scanner de MakerBot devra donc peut-être se trouver un autre nom dans l’hexagone.

– En parallèle, MakerBot et Autodesk annoncent un partenariat pour « amener le design 3D et l’impression 3D à tous ». Un accord relativement logique, l’approche low-cost de MakerBot se mariant très bien avec la gamme de logiciels gratuits 123D d’Autodesk : 123D Catch, 123D Creature, 123D Design, et 123D Sculpt . MakerBot contrôlait par ailleurs de l’ordre d’un quart du marché des imprimantes 3D en 2012, dix points de plus qu’en 2009.
L’accord prévoit qu’Autodesk revendra des imprimantes 3D MakerBot (le modèle Replicator 2) dans le cadre d’abonnements premium 123D. Les applications 123D seront par ailleurs interfaçables facilement avec les imprimantes MakerBot.
L’accord ne concerne pas, a priori, la partie scan 3D.

A Lire également