Accueil » Vancouver : le vent tourne pour les aides fiscales

Vancouver : le vent tourne pour les aides fiscales

Temps de lecture : 2 minutes

Bientôt la fin de l’eldorado à Vancouver ? Des voix sélèvent contre les aides au secteur du cinéma et de la télévision, et donc à celui des VFX.

La Colombie Britannique, longtemps une destination de rêve pour les studios VFX, pourrait bientôt fermer le robinet à subventions, ou du moins l’empêcher de s’ouvrir toujours plus. Différents articles recensés par VFX Soldier soulignent les dépenses folles associées au programme d’aide au cinéma et à la télévision de la Colombie Britannique.

Le poids fiscal sans cesse plus lourd des aides devient difficile à justifier selon de nombreux journalistes et politiques, qui soulignent que le secteur est très largement profitable.

Bill Bennett, ministre de la Colombie Britannique en charge notamment du développement culturel, a officiellement indiqué une possible évolution dans les incitations fiscales, allant jusqu’à dire que le gouvernement trouvait injustifiable la hausse mécanique des aides.
Evidemment, il reste rassurant et indique que le gouvernement cherche avant tout à conserver les emplois sur place, mais des propos rapportés par le Vancouver Sun vont droit au but :

Les chiffres du gouvernement montrent désormais que la province perd de l’argent pour chaque emploi créé dans l’industrie du cinéma.

Dans ces conditions, justifier la hausse sans fin du montant global des aides devient difficile à défendre auprès des électeurs. Si Bennett reste prudent sur les chiffres évoqués dans la citation, soulignant des incertitudes, le propos fait tout de même l’effet d’une douche froide.

En face, la réaction a été immédiate : une manifestation de 3000 employés du secteur a eu lieu le 22 janvier. Certaines voix réclament même une hausse des aides, pour que Vancouver redevienne compétitive : selon les chiffres mis en avant par VFX Soldier, une nette chute dans le secteur du cinéma et de la télévision se fait sentir depuis 2011, au profit de l’Ontario et ses aides généreuses. Près de 50% d’emplois ont été perdus entre octobre 2011 et 2012, et la Colombie Britannique se retrouve au plus bas niveau depuis plus de 10 ans.

Canada

Le contexte politique est aussi à prendre en compte, comme le souligne le Vancouver Sun : les élections approchent, et la première ministre Christy Clark cherche à mettre l’accent sur l’économie et la création d’emplois. Le sujet est donc particulièrement sensible, voir explosif si les studios venaient à menacer de quitter Vancouver.

Christy Clark insiste d’ailleurs sur la générosité des aides actuelles : 210 millions d’euros, un montant largement suffisant selon elle. Face aux voix réclamant une hausse des aides pour que la Colombie Britannique soit plus compétitive face aux incitations du Québec et de l’Ontario, elle se montre ferme, reprenant même l’expression « course vers le bas » chère à VFX Soldier lorsqu’il évoque la compétition entre états à coups de hausses d’incitations fiscales.

Pour l’heure, le débat se poursuit ; certains sites comme VFX Soldier suivent les évolutions de l’affaire, tandis que le mouvement #SaveBCFilm a été lancé par les partisans des aides, sur Twitter et internet en général. Nous vous tiendrons informés des évolutions futures.

A Lire également