Accueil » Studio de cinéma à Toulouse : le rideau retombe

Studio de cinéma à Toulouse : le rideau retombe

Temps de lecture : < 1 minute

En juin 2011, nous évoquions un étonnant projet : le studio américain Raleigh envisageait de s’installer près de Toulouse en reprendant une base aérienne désaffectée. Entre l’espace conséquent et la faible somme nécessaire pour la remise en état du lieu, le projet semblait avoir du potentiel. A la clé, plus de 5 000 emplois directs et indirects dans la région.

Las : l’état a annoncé hier le rejet de cette offre, qui “ne correspond pas à certains critères essentiels”. Le Monde, qui revient sur l’affaire, souligne que le prix proposé par le studio sous-estime grandement l’estimation par l’Etat de la valeur des 25 hectares de la base. L’état aurait également considéré que Raleigh n’a tout simplement pas les épaules financières nécessaires pour un tel projet. Devant l’absence de partenariat avec d’autres entités, les autorités préfèrent donc rejeter l’offre.

L’article souligne au passage que les détracteurs du projet mettaient en avant le fait que les plateaux de cinéma déjà existants en France, dont la toute récente Cité du Cinéma de Luc Besson, sous déjà sous-occupés : un peu plus de concurrence ne serait pas forcément une bonne chose pour les structures déjà en place.

Raleigh

A Lire également