Accueil » MAj – Impression 3D : photomaton 3D, santé du secteur, MeshUp

MAj – Impression 3D : photomaton 3D, santé du secteur, MeshUp

Mise à jour : la section sur DigitEYEzer a été complétée, suite à un communiqué de presse de la société sur son nouveau produit. Des informations sur le tarif final pour les utilisateurs ont aussi été ajoutées.
Publication initiale le 20 novembre 2012.

Le secteur de l’impression continue à se développer, comme en témoignent ces trois informations :

– 3D Systems, qui propose des solutions professionnelles en impression 3D (imprimantes, matériaux) a publié ses résultats trimestriels. Force est de constater qu’ils sont excellents : par rapport à la même époque en 2011 on constate une hausse de 57% du chiffre d’affaires, 123% d’imprimantes vendues en plus. Les bénéfices suivent la même tendance, avec 69% de hausse soit un résultat net de 14,2 millions d’euros.
Des chiffres qui témoignent de la bonne santé de la société, mais aussi du secteur tout entier.

– A l’occasion de l’exposition Eye of Gyre au Japon, un « photomaton 3D » a été mis en place. Le nom est quelque peu abusif puisque le processus reste beaucoup moins automatisé que pour des photos, mais donne une bonne idée du principe : les visiteurs peuvent se faire scanner et repartir avec une version imprimée d’eux-mêmes, pour des tarifs allant de 210 à 415€ selon la taille des figurines (10 à 20cm).

Photomaton 3D

Evidemment, il ne s’agit que d’une offre temporaire et anecdotique, mais ce concept est amené à se développer.
En France, la société DigitEYEzer travaille sur la même idée, et l’a mise en application à La Cité de l’Espace ce week-end : 500 personnes scannées (sur 5000 visiteurs), 300 figurines imprimées en l’espace de quatre jours.
Le procédé est ici bien plus proche de ce que l’on imagine du concept de photomaton 3D, puisque le scan se fait avec une borne statique qui prend de multiples clichés simultanés du visage (le corps n’est pas numérisé). L’impression est effectuée par une machine low-cost de type RepRap, tandis que le traitement logiciel des données est réalisé par une solution dédiée et créée en interne. Le système complet est présenté sous le nom ALTEREGO.
L’objectif de DigitEYEzer sera de commercialiser cette solution : on imagine en premier lieu des applications de type souvenirs et cadeaux. Porte-clé, figurines ou boule à neige personnalisées, figurine du petit dernier offert aux grands-parents, les applications sont larges et ce type de borne pourrait trouver sa place dans des musées, parcs d’attraction ou magasins divers, mais aussi lors d’évènements.
Un communiqué de presse vient d’être mis en ligne pour le lancement de ce nouveau système.

Certains lecteurs de 3DVF ayant souligné à juste titre le prix prohibitif de la solution japonaise évoquée plus haut, nous avons contacté DigitEYEzer pour avoir des précisions sur leur solution. ALTEREGO pourra être louée pour quelques centaines d’euros par mois à un client, ce qui est un investissement très faible par rapport à l’achat d’un scanner à main (plus de 20 000€). De plus, il est inutile d’avoir un spécialiste pour manipuler l’engin, ce qui est une économie importante.

Selon DigitEYEzer, pour les utilisateurs finaux les tarifs s’étaleront sur une échelle de 5 à 50 euros selon le matériau et la taille des figurines. Le processus 100% automatique permettra par exemple de proposer un magnet comme celui visible ci-dessous pour 25 ou 30€ (taille 7×4,5×2 cm, impression par une machine ZCorp 650) tout en laissant une marge suffisante aux différents acteurs de la chaîne (DigitEYEzer, l’imprimeur 3D et le parc d’attraction ou magasin).

Magnet

DigitEYEzer sera présente lors du prochain Laval Virtual, au printemps prochain ; nous devrions donc rapidement pouvoir vous donner quelques détails supplémentaires.

DigitEyezer
Photos DigitEYEzer.

– Enfin, le logiciel de modélisation 3D MeshUp, spécifiquement pensé pour l’impression 3D et qui avait fait l’objet d’un Kickstarter, a reçu les fonds nécessaires pour avancer. Il devrait sortir sur le marché d’ici quelques mois.

A Lire également