Interview : Rob Powers et le nouveau LightWave 3D Group

FxGuide a récemment discuté avec Rob Powers, à la tête du désormais restructuré LightWave 3D Group. Nous annoncions en août dernier la création de cette division. Rappelons que l’objectif affiché du LightWave 3D Group est désormais de proposer des produits à un marché large allant de l’architecture au CAD en passant par des secteurs tels que product development, publicité, jeu vidéo et cinéma.

Si le LightWave 3D Group appartient toujours à 100% à Newtek, il sera dirigé depuis la Californie et non depuis le siège de Newtek, au Texas. Une certaine indépendance acquise pour la nouvelle structure, donc.
FxGuide aborde évidemment le sujet d’une éventuelle revente : former un groupe indépendant avant de le revendre est en effet une technique courante. Rob Powers nie farouchement cette idée, et assure que pour le moment, Lightwave est destiné à resté au sein de Newtek. Il rappelle au passage que cette restructuration s’est accompagnée de plus de fonds et personnels pour la nouvelle entité et son siège de Burbank : il ne s’agit donc pas d’un dégraissage.

Lightwave

La question du marché visé par LightWave a aussi été abordée : un point légitime au vu des évolutions des dernières années, certaines annonces pouvant par exemple laisser penser que le logiciel allait se focalsier sur certains marchés précis tels que la préviz.
Pour Powers, LightWave est destiné aux personnes voulant maîtriser l’image du début à la fin. Autrement dit, l’objectif semble de conserver le pipeline complet dans un seul et même produit, et non pas de le segmenter comme on peut le voir chez certains concurrents. Par ailleurs, LightWave vise et continuera à viser les personnes travaillant en solo ou petit studio.

La seconde partie de l’article est l’occasion de revenir sur les nouveautés de LightWave 11.5, que nous avions déjà listées lors du lancement de cette version.

Enfin, FxGuide ne manque pas de souligner la concurrence accrue à laquelle doit faire face LightWave : en plus de Cinema4D, Modo pourrait bien s’avérer être un adversaire sérieux suite à la fusion The Foundry/Luxology. L’absence du support de Ptex, le displacement vectoriel pas totalement géré et le non support d’Alembic sont autant de retards que Rob Powers se devra de rattrapper.

A Lire également