MAJ – The Goon : le studio Blur fait appel aux internautes

The Goon

 

Mise à jour du 31 octobre : à 10 jours de la fin de la levée de fonds, la campagne a rassemblé 207 000 dollars sur les 400 000 espérés. Rappelons que le studio ne recevra les fonds que si la limite des 400 000 $ est dépassée.
A noter, en réaction à la controverse évoquée plus bas : Tim Miller a réagi sur Cartoon Brew (le site semble avoir quelques difficultés passagères, sans doute en lien avec les problèmes météo aux USA).
A consulter également, les mises à jour du projet sur Kickstarter : on y trouvera de plus amples détails, des vidéos, mais aussi l’annonce d’une diffusion de l’animatique pour les personnes soutenant le projet. Malheureusement, la projection n’aura lieu qu’à Los Angeles.
Publication initiale le 15 octobre.

 

En 2010, un teaser pour une adaptation en animation 3D du comic The Goon, créé par Eric Powell. Voici la vidéo en question :

Depuis, plus rien ou presque, et le projet ne semblait pas avancer. La production aurait-elle stoppé ?
Non, indique aujourd’hui le studio Blur, qui était impliqué dans la production du teaser (avec David Fincher, Eric Powell, et Dark Horse Entertainment, éditeur du comic). La production n’a en fait jamais commencé.

Le concept a en fait peiné à séduire les producteurs. Blur explique non sans humour et un brin de mauvaise foi que puisqu’il ne s’agit ni d’une suite ni d’un film rempli d’animaux dansants, il ne cadre pas avec les standards hollywoodiens.

Mais le projet reste lancé, et l’équipe initiale est bien décidée à convaincre les producteurs coûte que coûte. Pour cette raison, une levée de fonds est organisée sur Kickstarter, avec comme objectif d’amasser 400 000 dollars. Un budget très faible, mais qui n’est pas celui du film (qui se stuerait de son côté sous la barre des 50 millions de dollars) : le but est de produire un story reel, autrement dit une animatique complète du long-métrage avec voix finalisées des comédiens.

On pourra s’étonner que le nom de David Fincher ne permette pas à lui seul de réunir la somme, à tel point que certains comme le site Catsuka émettent l’hypothèse d’un coup de promotion plus que d’un réel besoin.

Quoiqu’il en soit, le projet est bel et bien lancé, et a réuni un quart de la somme à l’heure actuelle. Les internautes pourront recevoir divers goodies, mais aussi accéder au blog de production du projet avec des images de production.
Restera ensuite à voir si l’animatique suffira à convaincre des producteurs de se lancer dans la production proprement dite de ce film visant un public adolescent/adulte (l’objectif est une classification PG 13 aux USA). On peut comprendre leur frilosité : comme l’indique Blur dans une interview publiée chez io9.com, les précédents films d’animation classés PG-13, Beowulf et Final Fantasy, sont loin d’avoir été des réussites commerciales.

A Lire également