3D Film Mart : coproduction de films relief en Europe

3D Stereo Media

Les 4 et 5 décembre 2012 aura lieu à Liège (Belgique) la première édition de 3D Film Mart, qui se présente comme le 1er marché à la coproduction de films 3D en Europe.
Cet évènement bénéficie du soutien du programme MEDIA de la Commission Européenne ; après une première édition en 2011, l’objectif reste inchangé : permettre à 20 porteurs de projets sélectionnés de présenter leurs films face à des investisseurs et producteurs, dans le but de faire avancer les projets et de faciliter le réseautage.

En parallèle, 3D Film Mart propose aussi des conférences techniques et scientifiques, des intitiations pour les professionnels ou encore un festival.
Pour plus de détails, on se reportera au communiqué de presse ci-dessous et au site officiel.

 

LE CINEMA 3D SERA EGALEMENT EUROPEEN

Afin de favoriser l’éclosion de films 3D en Europe, le programme MEDIA de la Commission Européenne a décidé de soutenir en 2011 la 1ère édition de 3D Film Mart, le 1er marché à la coproduction de films 3D en Europe. Ce marché, initié par TWIST, le cluster wallon (Belgique) du cinéma & des média numériques, l’Université de Liège (Belgique) et peacefulfish (Allemagne), une société spécialisée dans le financement du cinéma européen, a pour objectif de devenir un outil de référence en Europe et au-delà pour tous les acteurs du cinéma 3D.

Le Cinéma 3D : Un marché bien réel

Reproduire le plus fidèlement possible la vision naturelle de l’Homme, à savoir une vision en 3 dimensions, a toujours constitué un challenge pour les chercheurs qui se dédient au monde de l’image. Ces recherches ont donné naissance à différents types de technologie 3D dont notamment la 3D stéréoscopique, ou 3D relief. Cette dernière, utilisée dans de nombreux secteurs d’activité comme le spatial ou l’automobile, fait aujourd’hui les beaux jours de l’industrie du cinéma. En effet, après plusieurs tentatives infructueuses, l’industrie du 7ème art a fait depuis 2006 un nouveau pari sur la 3D.  Depuis la sortie en salle du 1er film en 3D, en 1922, The Power of Love, et la période faste des années 50 avec des films comme le Crime était presque parfait d’Alfred Hitchcock ou l’Homme au Masque de cire d’André de Toth, le cinéma 3D a repris des couleurs en 2009 avec le film Avatar de James Cameron.           

En à peine 3 ans, le box office nord-américain s’est littéralement épris de la 3D puisque celle-ci représentait fin 2011, d’après Screen Digest, 19% des rentrées totales du cinéma outre-atlantique. Egalement, et toujours d’après Screen Digest, il est noté une augmentation de 66% du nombre de films 3D proposés dans les salles obscures nord- américaines en 2011 par rapport à 2010.

Cet engouement est également constaté en Europe et en Asie et permet d’affirmer aujourd’hui que le cinéma 3D est devenu un marché bien réel. Près de 40 films sont annoncé à l’affiche en 2012, contre 36 en 2011 et 22 en 2010. Les exploitants de salle de cinéma ont ainsi bien compris leur intérêt et se sont équipés massivement en numérique 3D. Il est estimé par Mediasalles, Texas Instrument et Screen Digest que 50% du parc mondial était fin 2011 équipé en numérique, ce qui représentent 18.500 salles en Europe. Le nombre de salles équipées en numérique 3D est estimé à 57% du total des salles numériques.

Produire en 3D : un triple challenge pour les producteurs

Il s’agit bien sûr d’un challenge technologique, d’une part le workflow de production ayant dû être adapté aux contraintes techniques de la prise de vue 3D et d’autre part des nouveaux outils spécifiques ayant dû être développés.

Il s’agit ensuite d’un challenge artistique. Le cinéma 3D s’appuie en effet sur une grammaire cinématographique qui lui est propre comme le confirme James Cameron dans le journal Le Monde du 13 avril 2012 à propos de « Hugo Cabret » de Martin Scorsese : « Il était venu me voir avec son directeur de la photographie, Bob Richardson, pour m’interroger sur ce format. Ils se sont donné la peine d’apprendre la grammaire de la 3D. Le résultat est impressionnant. Vous avez un grand metteur en scène qui conçoit son film en 3D, intègre ce procédé à son style de mise en scène. Ce format ne se trouve jamais en porte-à-faux avec l’histoire, bien au contraire, il devient l’un des éléments du récit. Et pourtant, le style de Scorsese reste intact, ses options esthétiques aussi. Il s’agit sans doute du meilleur film jamais réalisé en 3D. »

Enfin il s’agit d’un challenge économique. Les canaux de financement traditionnels d’un film 2D ne sont en effet pas tous adaptés aux films 3D. Les producteurs, qui ne peuvent par exemple compter sur le soutien des chaines TV, doivent donc faire montre d’une créativité particulière pour boucler le financement de leur film 3D.

3D Film Mart : le 1er marché à la coproduction de films 3D en Europe

4&5 décembre 2012, Liège – Belgique

3D Film Mart est typique des marchés du film à la coproduction. Son focus sur les films en 3 dimensions en fait cependant un marché unique en Europe et dans le monde : son objectif est de réunir les acteurs de la création cinématographique ou audiovisuelle 3D, de la production à la distribution (ou à la diffusion) afin de leur permettre d’effectuer des montages financiers relatifs à des projets 3D en développement, de procéder à des transactions commerciales d’achat ou de vente ou simplement de mettre en évidence des films 3D ou des jeunes réalisateurs.

3D Film Mart permettra ainsi en 2012, comme en 2011, à 20 porteurs de projets sélectionnés par un jury de professionnels, de présenter leur film en phase de développement devant un panel de financiers, investisseurs et producteurs invités. En parallèle, de nombreuses rencontres entre professionnelles de la 3D, producteurs, réalisateurs, techniciens, prestataires de service, financiers, investisseurs y seront organisés afin de permettre aux uns et aux autres de faire avancer leurs projets et de se créer un réseau d’acteurs spécialisés dans ce genre nouveau.

3D Film Mart proposera également à ses participants différentes conférences sur des thématiques ciblées : comment monétiser un film 3D, l’apport de la 3D aux films d’auteur ou encore l’avenir de la 3D en télévision. 3D Film Mart, organisé à Liège, en Belgique, mettra également en évidence le système belge de financement du cinéma, et notamment son désormais fameux « tax shelter ». Ce système de financement, le meilleur en Europe aux dires de nombreux experts du cinéma, a généré un investissement dans l’industrie cinématographique belge de 170 millions d’euros en 2011.

Enfin 3D Film Mart, au travers de 3D Stereo MEDIA, c’est aussi un festival du film 3D, des conférences scientifiques et techniques, une académie 3D visant à initier les professionnels de la 2D aux challenges de la 3D et la remise des Statuette Lumière aux meilleures productions 3D provenant d’Europe, du Moyen Orient et d’Afrique du nord de l’année.

Pour plus d’informations

3D Film Mart : www.3dstereomedia.eu/3d-film-mart

Dates Clé

Fin de l’appel à projets pour 3D Film Mart 2012 : 14 septembre 2012

Notification des projets sélectionnés : 8 octobre 2012

Marché du Film 3D : 4&5 décembre 2012, Liège (Belgique)

www.3dstereomedia.eu

A Lire également