Accueil » RandomControl : Arion 2.0, fin de FryRender

RandomControl : Arion 2.0, fin de FryRender

Temps de lecture : 2 minutes

Arion 2.0 fait son apparition, se focalise sur 3ds Max et Softimage, tandis que FryRender cesse d’exister.

La société RandomControl lance Arion 2.0, une nouvelle version de son moteur de rendu physique hybride CPU/GPU.
Les avancées sont nombreuses : instancing perfomant de la géométrie, un cache warm-up, support des profils photométriques IES, possibilité de peindre des gradients qui seront utilisés en lieu et place des maps IES, motion-blur physiquement correct…
Nous vous invitons à consulter la page produit pour découvrir l’ensemble des fonctionnalités.

Mais au-delà des fonctionnalités, c’est surtout un changement stratégique profond qui est opéré :
– RandomControl a pris la décision d’en finir avec FryRender, définitivement absorbé par Arion ;
– Le support logiciel est désormais plus limité, et se fait de façon différente : exit les exporteurs, le développeur propose désormais une intégration directement dans 3ds Max et Softimage via MAX LIVE et XSI LIVE. Ils remplacent l’édition standalone, et sont donc à voir comme des versions spécialisées d’Arion, et non comme de simples plugins. Les utilisateurs de C4D, SketchUp, Maya et autres logiciels devront aller voir ailleurs : RandomControl indique très clairement que les deux plugins LIVE seront les seuls développés.

A noter, la version Arion 2.0 standalone existe toujours, mais est plus limitée : elle permet d’importer les fichiers OBJ ou RCS (créés par les deux versions LIVE), et ne supporte pas le rendu d’animations. Son intérêt principal : le rendu en ligne de commande.

Notons enfin que cette mise à jour inaugure une refonte du système tarifaire : MAX LIVE et proposé pour 600€, 200€ en mise à jour depuis Arion 1.0 ou FryRender. XSI LIVE n’est pas encore disponible et devrait être dévoilé d’ici la fin de l’année. Enfin, Arion en standalone est vendu 200€.
Des versions éducation sont également proposées.

Arion

A Lire également