Accueil » Crowdfunding de courts-métrages : Lou, Jurassic Park Origins

Crowdfunding de courts-métrages : Lou, Jurassic Park Origins

Le crowdfunding et la création font décidément bon ménage, puisque de plus en plus de projets de courts-métrages font appel à la générosité des internautes pour se mettre en place. Voici deux exemples impliquant des artistes français : Lou et Jurassic Park Origins.

Rappelons au passage que le principe du crowdfunding est de lever des fonds en faisant appel aux internautes. Musique, courts, documentaires, projets créatifs en tous genres mais aussi projets technologiques ou jeux vidéo, le principe est le même. Sur les plateformes dédiées, comme Kickstarter ou Ulule, le principe est le plus souvent de ne reverser la somme aux auteurs d’un projet que si le financement atteint au moins le minimum qu’ils ont eux-mêmes fixé.
Un système de récompenses est en place pour motiver les internautes : citation dans les remerciements, cadeaux divers, DVD du court, dédicaces ou statut spécifique sur la production sont souvent proposés.

– Pour commencer, découvrez Lou, un projet de court en live-action réalisé par Nicolas Villeneuve. Vous avez sans doute déjà vu le travail de ce dernier, puisqu’il était un des quatre réalisateurs de Mortys, court de l’ESMA en 2010 dont nous vous avions parlé.

Cette fois, donc, place aux prises de vue réelles avec un projet qui semble déjà bien avancé : casting, scénario et storyboard sont finalisés, et les besoins précis du tournage ont été délimités. A noter, Fred Abrial (compositeur de la musique de Mortys) fera partie de l’aventure.

Lou - story
Extrait du storyboard.

Voici le pitch et la note d’intention :

Pitch

Quand LOU entre dans la pièce d’attente, elle est déterminée à passer à l’acte. La rencontre avec MARISE va être pour le moins déconcertante et va ébranler ses certitudes. Une remise en question salvatrice..ou pas.

 

Note d’ intention

LOU est mon premier court métrage en prise de vue réelle. A l’écriture, ce projet a été pensé pour être réalisable rapidement : deux actrices, deux décors, une durée estimée à cinq minutes maximum. Loin de penser à l’économie, je veux faire de ce projet un condensé optimal à la fois technique et artistique.

L’idée a émergé il y a peu près un an alors que je discutais de façon très légère de la mort avec ma grand mère. Très catholique, elle m’ avoua que la mort en elle même ne lui faisait pas peur mais la façon d’y arriver, énormément, et que, si elle le pouvait, le jour où elle souffrirait trop, elle aimerait pouvoir partir dans la dignité et la sérénité.

Je suis donc parti du postulat que dans une société parallèle ou un avenir proche, des instituts médicaux seraient spécialisés dans l’euthanasie volontaire, et que n’importe quelle personne en mal être, souffrante mais pas forcément sous thérapie et en fin de vie, pourrait alors décider de mourir dans la dignité. Confronté à la paperasse et autres contraintes administratives, plus d’un renoncerait certainement du fait de la distance qu’il faut mettre par rapport à l’acte.

LOU est donc une jeune femme, souffrante, qui a décidé de mettre fin à sa vie. Arrivée dans l’institut, elle se retrouve confrontée à MARISE qui n’en a, mais alors, rien à faire d’elle. Dans notre société quand quelqu’un veut mourir on tente de l’en dissuader, mais LOU se retrouve complètement lâchée, emportée dans son acte, sans plus aucune accroche pour l’arrêter. Jusqu’au moment où MARISE va être de plus en plus pressante, insistante, retournant la situation . LOU se retrouve forcée dans sa démarche .Va alors se réveiller en elle une étincelle de vie, ou plutôt de survie.

Le mieux est sans doute de laisser Nicolas Villeneuve vous convaincre :

Le financement du projet se fait via la plateforme Ulule, l’objectif étant de récolter 2500€ ; près de la moitié de cette somme a déjà été financée. Une fan page sur Facebook est aussi en place.

– Dans un tout autre genre, le projet Jurassic Park Origins a pour but de réaliser une préquelle aux fameux films, sous forme de court collant le plus possible à l’univers du film. Il s’agit donc d’un fanfilm, relativement ambitieux : les décors extérieurs seront filmés à Hawaï, là où le premier film a véritablement été tourné, et une grosse équipe d’effets spéciaux est déjà en place :
Julien Romeo, coréalisateur et CGI Lead, dont nous vous avions parlé il y a quelques semaines avec des images de préproduction du court (dinosaures modélisés et animés). Il sera épaulé par une équipe d’au moins trois VFX Artists et deux artistes spécialisés en rigging/skinning/animation, sachant que l’équipe devrait encore s’agrandir au fil des mois. 12 personnes au total sont pour le moment listées dans l’équipe, dont le réalisateur Ian Cresswell.

JPOrigins

Le but est de finaliser le court pour juin 2013. Un délai important, mais à la hauteur du projet : le court devrait avoisiner les 45 minutes, selon le montant des fonds reçus.

Plutôt que d’opter pour les plateformes de types Ulule ou Kickstarter, l’équipe a monté son propre site dédié, JPOrigins.com. L’avantage est de ne pas avoir de frais à payer aux sites en questions, tout en étant plus souple sur la gestion des fonds (pas de date limite, par exemple).
La page dédiée à la levée de fonds détaille les différentes récompenses : crédits du générique, blog des coulisses du projet, goodies en lien avec le film original…

JPOrigins

Ci-dessus, visuels de la préproduction réalisés par Julien Romeo, ainsi qu’une photo de Julien en compagnie d’un réalisateur que vous connaissez sans doute… Le projet n’est pas officiellement soutenu par les ayants droits de la saga, mais le court étant respectueux de l’oeuvre et ne cherchant pas à faire de bénéfices, l’équipe pense qu’il ne devrait pas y avoir de problèmes juridiques.

Ci-dessous, la dernière démoreel de Julien Romeo.

Le site du projet est en place, ainsi qu’une page Facebook fréquemment mise à jour. La liste des récompenses pour les soutiens financiers devrait s’étoffer avec le temps.

Si un de ces deux projets vous intéresse, n’hésitez pas à vous rendre sur les liens donnés plus haut : de nombreux détails supplémentaires sont donnés.

A Lire également