Image default

3DF Zephyr 4.5 : le point sur les nouveautés

3DF Zephyr

L’outil de photogrammétrie 3DF Zephyr se met à jour et passe en version 4.5. Au programme : 

– la fonction « mesh enhancement filter », initiée avec la version 4.0, a été amélioré. Concrètement, il s’agit d’un filtre qui améliore l’apparence de la surface en y rajoutant des détails.
Attention toutefois : cet outil n’est -pas- de la photogrammétrie classique et n’a surtout pas vocation à être utilisé là où précision et véracité sont importantes. Il faut plutôt y voir l’équivalent d’un filtre de netteté ou contraste local en photo : l’outil essaie de mettre en valeur les détails de haute fréquence et le résultat est esthétiquement plus plaisant, mais les détails restent artificiels.
En clair, ingénieurs et spécialistes du patrimoine passeront leur chemin, tandis que les artistes purs pourront jouer avec cet outil.

– l’expérience utilisateur a été améliorée, particulièrement pour les personnes souhaitant lancer toutes les étapes de reconstruction sans aller dans les détails des paramètres.

– Plus intéressant : il devient possible de baker des normal maps (en Object et Tangent space) à partir d’un mesh haute résolution et d’un mesh texturé. Une bonne nouvelle qui évitera de recourir à un outil tiers.

– l’algorithme de packing UV a été amélioré et perd moins de place.

– On trouvera également dans cette version 4.5 des avancées plus minimes : import de tracés au format DXF, souris 3D supportées, améliorations dans la génération des orthophotos,

Dans l’ensemble, cette 4.5 ne révolutionne pas 3DF Zephyr, mais apporte quelques avancées bienvenues. Rappelons que l’outil se décline en 4 versions : gratuite (limitée à 50 photo), Lite, Pro et Aerial.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X