En Eaux Troubles

Sony Pictures Imageworks a créé pour le film En eaux troubles (The Meg en VO) des séquences sous-marines dans lequelles un énorme requin s’en prend à Jason Statham, et réciproquement.
Ce genre de scène ne peut évidemment pas se tourner en conditions réelles : outre la difficulté de trouver un requin surdimensionné et apprivoisé, un véritable océan absorbe très rapidement la lumière, et il est souvent impossible de voir à plus de quelques mètres. Or, le film prévoyait des plans avec une caméra située jusqu’à une centaine de mètres de l’action, pour que les protagonistes soient visibles dans leur intégralité et avec le décor environnant.
Sony a donc opté pour une approche full 3D et une gestion irréaliste de la lumière, comme l’explique la VFX Supervisor Susan Rowe dans la vidéo ci-dessous. Le superviseur 3D Jason Greenblum ajoute ensuite que les particules et bulles aident à donner le sentiment d’un plan sous-marin, de même que la prise en compte des irrégularités de l’eau (notamment à cause de températures non homogènes) qui vont déformer l’image.
Enfin, les artistes se sont appuyés sur un outil maison, Sprout, qui facilite la mise en place de la géométrie nécessaire au décor : algues, coreaux.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite