Epic Games Megagrants : une bourse de 100 millions de dollars pour les développeurs et créateurs

Megagrants

Epic Games est manifestement bien décidé à réinvestir le trésor de guerre amassé grâce à Fortnite (ainsi qu’à sa levée de fonds récente d’1,25 milliard de dollars) et à préparer son avenir. Après l’annonce d’une amélioration des conditions de sa marketplace pour les créateurs, le lancement de son Epic Games Store pour venir concurrencer Steam ou encore le rachat de 3Lateral, c’est désormais son système de bourse qui a droit à une extension.

Par le passé, l’entreprise avait déjà alloué des fonds à des projets innovants en lien avec son moteur de jeu, mais pour un montant total de quelques millions de dollars. La nouvelle initiative Megagrants, elle, s’appuie sur un fonds de 100 millions de dollars (88 millions d’euros).

Le concept reste le même, à savoir allouer des montants variables (de 5000 à 500 000 dollars) pour des projets prometteurs dans différentes catégories : développeurs de jeux, média & entertainment, entreprise, éducation, outils et développement open-source. Il pourra par exemple s’agir du portage ou du développement d’un outil pour Unreal Engine, de projets de recherches impliquant Unreal ou encore de futurs jeux vidéo.
Comme l’indique la section de la FAQ Epic Games consacrée à ces bourses, les porteurs de projets conservent évidemment les droits de leurs projets, et restent libre de les publier comme bon leur semble. Il s’agit bel et bien de bourses, et il n’y a donc rien à rembourser.
Ces bourses ne rapporteront donc rien à Epic Games de façon directe, mais permettront de développer l’écosystème autour de son moteur et d’en favoriser l’usage dans de multiples secteurs. Il faut donc plutôt y voir un investissement à long terme.

Précisons enfin que les projets open source permettant d’améliorer la création 3D en général sont éligibles même s’ils n’ont aucun lien avec Unreal Engine.

Une page dédiée vous donnera plus de détails et permet de candidater. Il n’y a aucune deadline, si ce n’est l’épuisement progressif des fonds.

A Lire également