Ixotropix lance Clarisse iFX 4.0, nouvelle version majeure de son outil 3D

Clarisse

La société française Isotropix a lancé la version 4 de Clarisse iFX, son outil 3D aux usages multiples. Si Clarisse iFX propose des fonctions de rendu, le logiciel fournit aussi des outils de set-dressing, look development et lighting.

Les nouveautés de cette mise à jour majeure sont nombreuses et portent sur l’ensemble du logiciel.
– le nouveau transform manipulator est destiné à accélérer les tâches de set dressing et layout en minimisant le nombre d’opérations et de clics pour positionner les éléments ;

Clarisse iFX

– une nouvelle contrainte de surface qui permet de contraindre des objets placés sur une géométrie animée ;

Clarisse iFX

– la nouvelle fonctionnalité de Playblast facilite la génération d’aperçus photoréalistes animés des scènes. Le tout avec un bruit éliminé grâce aux technologies NVIDIA ;

Clarisse iFX 4.0

– volume display density cutoff : il devient possible d’ajuster facilement la forme des volumes dans la vue 3D, ce qui élimine le besoin de s’appuyer sur le rendu progressif ;

– le multiple scattering est désormais pris en compte par les matériaux ;

Clarisse iFX

– nouveaux contrôles pour le mip-mapping ;

– améliorations de la gestion des volumes, centrées sur la facilité d’usage et la qualité du rendu ;

– multiples améliorations sur le système d’éclairage : portails, profils IES enfin supportés de manière native, amélioration des spotlights ;

– anti-aliasing adaptatif ;

– nouveaux outils de diagnostic au rendu ;

Clarisse iFX

– amélioration du workflow AOV/holdout ;

– meilleur support OCIO (OpenColorIO) ;

– CNode propose un système accélérant la relance de rendus incomplets ;

– enfin, pour l’assemblage de scène, on note le support USD (Universal Scene Description), du layering pour Alembic, un nouveau moteur d’expressions reposant sur seExpr, une meilleure gestion des scènes.

Pour plus de détails, on se reportera à la page de l’annonce.

A Lire également